Proprietes biologiques de proteines regulatrices des virus de l'immunodeficience simienne et humaine : nef et vpx

par THIERRY HUSS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de A.-M. AUBERTIN.

Soutenue en 1995

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le virus de l'immunodeficience humaine (hiv) est l'agent etiologique responsable du syndrome de l'immunodeficience acquise (sida). Chez les primates non-humains, un virus apparente peut provoquer les memes signes cliniques: c'est le virus de l'immunodeficience simienne (siv). Les virus siv et hiv appartiennent au genre lentivirus de la famille des retroviridae. Plusieurs cadres de lecture ouverts, autres que ceux codant pour les proteines de structure de la particule virale, ont ete identifies sur leurs genomes. Les fonctions de nombre d'entres eux au cours du cycle de la multiplication virale restent encore a etre determinees. Dans ce travail, nous nous sommes consacre a une analyse des proprietes des produits des genes vpx de siv et nef de siv et de hiv. Dans un premier temps, nous avons evalue la capacite de multiplication in vitro de mutants nef- et nef-/vpx- de siv#m#a#c#2#5#1. Nos resultats indiquent que le produit du gene nef ne se comporte pas comme un facteur de regulation negative de la replication du virus. Nous montrons egalement que la proteine vpx est necessaire a la multiplication virale dans des cultures primaires de cellules permissives. Nos observations indiquent, qu'au cours de l'infection aigue de cellules permissives, la proteine nef inhibe la presentation membranaire du recepteur cd4 et module l'incorporation des glycoproteines d'enveloppe dans les particules virales. Les effets de l'expression constitutive de deux alleles nef apparentes de hiv-1, nef lai et nef hi, sur l'infection par des virus hiv-1, la representation membranaire du recepteur cd4 et la transcription a partir du ltr ont egalement ete analyses. Nous demontrons que les produits de ces alleles nef presentent in vitro des proprietes biologiques totalement differentes. Nous mettons donc des variations alleliques de nef en evidence. L'environnement spatial de la proteine vpx dans les particules virales de siv#m#a#c#2#5#1 a ete etudie a l'aide de molecules chimiques permettant d'etablir des pontages entre proteines spatialement rapprochees. Nos resultats precisent les determinants impliques dans le processus d'empaquetage et la localisation de vpx dans les virions. Nous avons egalement caracterise deux proprietes de cette proteine: sa dimerisation ainsi que ses interactions de nature hydrophobique avec le s proteines de core. Nous avons fournit une preuve directe de l'expression in vivo de vpx en demontrant la presence de la proteine dans le foie et les ganglions de macaques experimentalement infectes par le siv#m#a#c#2#5#1. Notre analyse demontre la synthese de vpx dans les cellules cibles de l'infection et suggere que cette proteine doit avoir un role a jouer dans la replication du virus in vivo. Nous avons egalement montre que l'expression in vivo de vpx n'induit pas obligatoirement une reponse humorale specifique de l'hote

  • Titre traduit

    Biological properties of simian and human immunodefiency viruses regulatory proteins: nef and vpx


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 212 P.
  • Annexes : 304 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.1995;2022
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : H 503.000,1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.