Application du modèle feu dans l'évaluation du risque des incendies de forêt et mise au point d'une méthode d'étude de la toxicité des retardants

par Essaïd Leghouchi

Thèse de doctorat en Pharmacie. Ecotoxicologie

Sous la direction de Jean-Michel Jouany.

Soutenue en 1995

à Rouen .


  • Résumé

    L'incendie est un phénomène complexe, le développement d'un modèle feu permettant à la fois une étude physico-chimique et toxicologique, offre la possibilité d'aborder l'évaluation du risque lié à la décomposition thermique des matériaux, des végétaux et des produits chimiques. Au cours de ce travail, nous avons essayé dans un premier temps d'élargir l'utilisation du modèle feu, qui répond généralement à des conditions rencontrées dans le bâtiment, à l'évaluation de la toxicité des effluents issus de la dégradation thermique des végétaux impliqués dans les incendies de forêt, puis dans un deuxième temps, nous avons élaboré une méthode d'étude de la toxicité, en cas d'incendie, des produits chimiques utilisés comme retardants du feu. Pour évaluer le risque toxique engendré par la décomposition thermique des végétaux et des retardants, deux bioessais ont été utilisés :inhalation des fumées par des souris et inhibition de la croissance de la micro­algue Selenastrum capricornutum. En ce qui concerne les végétaux, cette étude a permis de les comparer et de les classer entre eux selon leurs risques toxiques potentiels. Les végétaux secs présentent un risque (incendie et toxique) plus important que les végétaux frais. Les essais effectués sur certains produits chimiques utilisés comme retardants ont montré la fiabilité du modèle feu pour une telle étude. L'ignifugation par ces produits semble avoir un effet plus important sur le risque incendie que sur le risque toxique, même si ce dernier se trouve lui-aussi légèrement diminué.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A fire model, allowing to record simultaneously physico-chemical and toxicological data, has been used to evaluate the risk linked to materials and chemical compounds submitted to thermal degradation. During this work, the use of this fire model has been extended to the evaluation of toxicity of vegetal material decomposition gales. In the second step, the toxicity of chemical fire retardants has been studied either atone either alter application to vegetal material in fire situations. To evaluate the toxic hasard occuring during vegetals and fire retardants thermal decomposition, two bioassays have been used mite exposure to gales and growth inhibition of microalga Selenastrum capricornutum. This study allowed us to compare vegetals and to classify them according their potentiel toxic risks. Dry plants fumes were significantly more dangerous than fresh plants ones. The fire retardants tests showed the reliability of the fire model for loch a study. The fireproofing with these products shows clearly a more important effect on fire risk than on toxic risk

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 253 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 240-253

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section médecine-pharmacie.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : THD 95.3
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section médecine-pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THD 95.3
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 3404
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.