Esquisse d'une psychologie compréhensive du système mantique traditionnel dans ses relations avec l'articulation des symboles fondamentaux au sein de l'univers de sens Ngangulu (Congo) : caractéristiques et conséquences de la régulation du système

par Rigobert Mban Loumpele

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Loïck M. Villerbu.

Soutenue en 1995

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La recherche sur la mantique, comprise ici comme un examen (V. UA), un questionnement, un moyen d'accès à la mémoire du groupe ou aux systèmes des lois révélées par l'ancêtre, est une première tentative au Congo. Du point de vue de la conception Ngangutu de l'existence, ce travail est une tentative d'explication de l'univers Ngangulu dans le sens du déroulement de la vie de l'homme dans son environnement. Si pour le chercheur que nous sommes, nous cherchons à mettre en lumière une "théorie interprétative" de l'univers Ngangulu, pour les savants Ngangulu (Awaan), celle-ci est une théorie explicative de la vie. Pour eux l'homme et la nature forment un tout indissociable. Pour ceux-ci, tout point matériel doit être considéré dans une "structure spiralée", de telle manière que tout ce qui le lie à d'autres points matériels s'inscrive dans ce qu'ils considère comme la loi de l'univers. Celle-ci a pour support matériel la cendre de bois sacré (lifura). Lifura, lien cyclique causal, en tant que signifie traduit alors la "condition ou la propriété de tous les êtres de la nature d'avoir un seuil et d'être dans la limite du possible". Lifura est par conséquent, le régulateur de l'énergie Mpyin (Mpini)-énergie ou potentialité nécessaire a la manifestation de l'être. Les mythes sur lesquels s'appuie ce cadre théorique auront contribué à l'élaboration méthodologique de notre travail de thèse. Tous ces éléments forment un système, celui des tradipraticiens qui regroupe les caractéristiques et les conséquences de la régulation sociale. Celles-ci ont leur fondement dans la structure de la "mémoire de culture", c'est-à-dire dans la "pointe vive de la pyramide d'intelligibilité". C'est la mémoire ancestrale. Pour y parvenir, il s'est presenté à nous plusieurs options méthodologiques. L'une aurait consisté à accrocher les faits observés et les données recueillies sur le terrain, à l'une des théories de la connaissance anthropologique (phénoménologie, structuralisme, etc. . ). Une autre, celle qui, à partir du cadre théorique propre à la culture Ngangulu, aurait procédé à l'examen de ces faits. Constatant que les Ngangulu sont capables d'une réflexion sur leur univers propre, sur le sens de l'homme dans le monde et sur ce qui constitue la personne humaine ou la personne-personnalité, il nous a paru légitime de préférer celle-là sans pour autant ignorer la valeur


  • Résumé

    The research on divination or mantica, considered here as a study (V. UA), a query, a way to the group memory or to the system of laws disclosed by the elder, is attempted for the first time in the Congo. As far as the Ngangulu conception of existence is concerned, this work is an attempt to explain the Ngangulu universe as to the evolution of the life of man in his environment. If for researchers such as we are, we are trying to shed light on the interpretative theory of the Ngangulu universe, for Ngangulu scientists this is an explanatory theory of life. For them, man and nature are completely indissociable. For them, every concrete detail must be considered in a spiral structure in such a manner that everything linking it to the other concrete details is in keeping with what they consider to be the law of the universe. The latter has for material support the ash of sacred wood (lifura). Lifura, a cyclic causal link, expresses then the condition or the property of all the beings of nature to have a threshold and remain within the possible limits. Consequently lifura is the regulator of the energy Mpyin (Mpini)- or potential necessary to the manifestation of the being. The myths on which the theoretical frame is based will have contributed to the methodological elaboration of our work on the thesis. All these elements for a system, that of the "tradipraticians" which regroups the characteristics and the consequences of social regulation. These are based in the structure of the cultural mormory, i. E. The apex of the pyramid of intelligibility. This is the ancestral memory. We had several methodological options to reach our mains. One would have consisted in matching the observed facts and data gathered in the field to one of the theories of anthropological knowledge (phenomenology, structuralism). Another would have consisted in examining those facts seem from the theoretical frame typical of the Nngangulu culture. Nothing that the Ngangulu people are quite capable of reflection about their own universe, the meaning of life in the word and what forms the human being or (person-personality), we thought it would be justified to choose the latter approach without for all that ignoring the worth and the contribution of the main anthropological or psychological theories.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(XLVII-420 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 373-376

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR Rennes 1995/6/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.