Le pèlerinage en Bretagne aux XVIIe etXVIIIe siècles

par Georges Provost

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean Quéniart.

Soutenue en 1995

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La thèse présentée ici examine la réalité et la genèse historique de l'image forgée au 19e s. D'une Bretagne " pays des pardons ", résolument spécifique dans son expression du fait pèlerin. Pour ce faire, l'attention s'est portée sur les deux siècles précédents, en mettant en oeuvre la documentation la plus variée (miracles, testaments, comptes des chapelles, archives des hôpitaux, témoignages monumentaux, tradition orale, collecte des folkloristes). L'espace culturel celtique présente incontestablement un relief particulier au sortir du Moyen âge : en témoignent la multiplicité des chapelles, fontaines, pierres scarées, la diversité des gestes des pèlerins ainsi qu'une situation d'isolat a l'égard des grands pèlerinages spontanés comme Sainte-Anne d'Auray, joue aussi un rôle décisif dans la genèse du pardon tel qu'il apparaît au 19e s. : elle en renouvelle les formes en y introduisant une pratique massive des sacrements, grâce aux indulgences, et les rehausse d'usages festifs spectaculaires. Cette évolution, au rebours de celle qui prévaut dans les régions voisines, donne au pardon une originalité renforcée à la fin 18e s. Et permet de comprendre la formation du stéréotype qui s'impose ultérieurement.

  • Titre traduit

    Pilgrimage in Brittany (17th and 18th century)


  • Résumé

    This thesis examines the reality and the historical genesis of the picture created in the XIXth century of a brittany as " land of pardons " where pilgrimages presented totally specific characteristics. To this end, attention ws paid to the previous two centuries, studying the most varied documents (miracles, wills, chapel accounts, hospital records, monuments, oral tradition, local folklore). It shows that celtic culture undeniably stands out at the end of the middle ages to which the large number of chapels, holy springs, holy stones, the wide variety of the pigrim's rituals as well as a marginal situation compared with the usual routes of european pilgrimages (rome, st james of compostella) bear witness. But the counter-reformation, which made itself here from 1620 in the increasing number of spontaneous pilgrimages such as to Sainte-Anne d'Auray, also plays a decisive role in the birth of pardons as they appear in the XIXth century ; it renews their forms by briging in, through the use of indulgences, an extensive use of sacraments ; it further adds a spectacular festive element. This evolution, which is the opposite of that prevailing in the surrounding areas, lends more originality to the pardon at the the end of the xXVIIIth century and enables us to understand the forming of the stereotype which holds sway later.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol.(907 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 3-92

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.