Mise en oeuvre d'un systeme experimental de dialogue oral et modele formel de traitements d'erreurs

par SYLVAIN GITTON

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de D. Sadek.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La robustesse aux erreurs de communication est une condition essentielle a la mise en service de systemes de dialogue homme-machine, en particulier dans le cadre de l'interaction orale. Les travaux de these que nous exposons ici concernent, d'une part, le developpement et l'experimentation d'un systeme de dialogue oral et, d'autre part, la conception d'un modele formel de traitements d'erreurs dans le cadre d'une theorie logique de l'interaction rationnelle. Nous decrivons une maquette de systeme de dialogue oral grand public delivrant des informations horaires concernant les trains. Cette maquette, qui offre des possibilites de dialogues simples, integre un systeme industriel de reconnaissance de parole continue qui permet d'accepter en entree des enonces de quelques mots. La maquette a ete testee en situation reelle par des usagers de la sncf. L'etude detaillee des resultats de cette experimentation a permis d'evaluer l'opportunite de l'emploi de certaines strategies de dialogue, notamment en traitement d'erreurs, et a permis de proposer quelques ameliorations. Cette experimentation nous a aussi servi de guide pour determiner les traitements que nous pensions necessaire a formaliser, particulierement en prevention d'erreurs. Nous proposons un modele formel de traitement d'erreurs concu en trois volets : la detection, la correction et la prevention d'erreurs. Un agent peut etre confronte a des observations auxquelles il ne peut associer d'interpretations acceptables au vu du modele courant qu'il a de son interlocuteur. L'existence de telles observations permet la detection d'erreurs. Notre processus de correction d'erreurs s'appuie sur l'operation de revision des croyances qui fait suite a de telles observations. Nous faisons l'hypothese que cette operation permet de determiner un univers de croyances prefere parmi l'ensemble des univers de croyances possibles qui satisfont, chacun, un ensemble distinct d'hypotheses d'erreurs. Chaque ensemble permet de rendre coherentes les interpretations des observations. Nous montrons, dans ce cadre, comment peuvent etre traitees des hypotheses d'erreurs de performance ou de competence qui se seraient produites avant ou pendant l'observation courante. Prevenir les erreurs, notamment de reconnaissance de parole, s'inscrit dans le cadre plus general des traitements cooperatifs visant a limiter les problemes que peut rencontrer l'utilisateur pour exprimer ses besoins au moyen d'un langage restreint. Le procede que nous proposons consiste a indiquer a l'utilisateur (notamment par des exemples) des expressions-cles qui lui permettent d'intervenir efficacement sur la progression du dialogue.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 224 p.
  • Annexes : Notes Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1995/177
  • Bibliothèque : Centre de recherche INRIA Nancy - Grand Est (Villers les Nancy). Service Information et Edition Scientifiques.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : GITTON m
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.