Synthons organofer mononucleaires a ligands fonctionnels en serie pentaphenylcyclopentadienyle. Synthese et proprietes des complexes bimetalliques de type donneur accepteur (c#5ph#5)(co)#2fe-cc-cc-fe(dppe)(c#5me#5)#n#+, npf#6 (n = 0, 1)

par MARIE-ANDREE GUILLEVIC

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de C. LAPINTE.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these presente la synthese et la caracterisation de nouveaux complexes monomeres du fer en serie pentaphenylcyclopentadienyle (c#5ph#5)fe(co)(l), (l = co, pme#3) et de complexes homobimetalliques du fer en serie pentaphenyl- et pentamethyl- cyclopentadienyle a ligands pontants bis-acetylure. Les complexes alkyle fonctionnels, obtenus par addition nucleophile sur le complexe carbenique (c#5ph#5)fe(co)(pme#3)(=chome)pf#62, presentent un centre metallique stereogenique, et un atome de carbone c# chiral. Ces complexes sont isoles avec une bonne diastereoselectivite (85/15). Les composes fonctionnels obtenus de type (c#5ph#5)fe(co)(pme#3)(ch(ome)r) constituent des briques elementaires pour acceder a de nouveaux complexes bimetalliques. La synthese de nouveaux synthons organometalliques a ligand aromatique azote et a ligand acetylure, de formule generale (c#5ph#5)fe(co)(l)((co)#ncc)#xy) (l = co, pme#3 ; n = 0, 1 ; x = 1, 2) a ete realisee. Ces composes peuvent aussi permettre l'elaboration de nouveaux complexes bimetalliques. La reaction des monomeres (c#5ph#5)fe(co)#2(cc-cch) 18 et (c#5me#5)fe(dppe)cl conduit au complexe binucleaire polarise (c#5ph#5)fe(co)#2(-cc-cc)fe(c#5me#5)(dppe) 25. La voltammetrie cyclique met en evidence l'interaction du greffon (c#5me#5)fe(dppe) sur le greffon (c#5ph#5)fe(co)#2 par l'intermediaire du pont butadyinediyle. Le derive bimetallique 25 est facilement oxyde par un sel de ferricinium, permettant l'obtention du complexe stable (c#5ph#5)fe(co)#2(-cc-cc)fe(c#5me#5)(dppe)pf#6 27. La bande d'intervalence, de faible intensite, de ce dernier montre l'existence d'un couplage entre les deux centres metalliques. Les complexes (c#5ph#5)fe(co)#2(-cc-cc)fe(c#5me#5)(dppe) 25 et (c#5ph#5)fe(co)#2(-cc-cc)fe(c#5me#5)(dppe)pf#6 27, fortement polarises, pourraient presenter des proprietes en optique non lineaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 114 P.
  • Annexes : 125 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1995/107
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.