L'occupation humaine dans les cantons de josselin et de malestroit du iveme millenaire avant jesus-christ au iveme siecle de notre ere. Etude des vestiges et de leur protection juridique

par Colette Saujot

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de J. BRIARD.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les techniques agricoles modernes, l'extension du reseau routier, l'urbanisation rapide entrainent des destructions irreparables du patrimoine archeologique et historique, victime egalement des pilleurs clandestins. Nous avons pense que se revelerait utile l'etablissement d'un inventaire precis, sur un territoire certes restreint, qui n'avait a peu pres pas beneficie de fouilles organisees. Nos recherches nous ont permis de decouvrir des monuments ignores, de requalifier certains vestiges, de localiser des sites d'occupation. Grace a ce travail minutieux et a l'etude des auteurs anciens, nous avons pu demontrer que les deux cantons de josselin et de malestroit avaient, au cours des millenaires, ete le lieu d'implantations de populations relativement denses. Certes, les traces d'occupations sont inegalement reparties au cours des siecles. Nous pensons avoir pu degager une constante: la pauvrete relative des habitants. Au neolithique, pas de trace de sepultures monumentales ou decorees comme sur le littoral ; aucun vestige de riche tumulus a fleches ou a poteries decorees de l'age du bronze, les offrandes funeraires sont frustes, les ceramiques communes et a la periode historique pas de riches villa. Modestes sans doute, ces temoins du passe meritent protection. Notre formation de juriste nous a conduit a etudier a travers le droit positif, les procedures administratives et judiciaires qui, si elles etaient mieux connues permettrait une protection plus efficace de notre patrimoine et une lutte plus active contre les pilleurs


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL.,638 P.
  • Annexes : 220 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1995/113 I-II
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 164 (1)
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 164 (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.