Regulation de l'expression des cytochromes p-450 par les cytokines dans des hepatocytes humains et de rat en culture primaire

par ZIAD ABDEL-RAZZAK

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de A. GUILLOUZO.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Il est bien etabli qu'au cours des maladies l'elimination des medicaments est ralentie. Il a ete demontre chez l'animal que dans ces situations il existait une reduction du metabolisme oxydatif des xenobiotiques suggerant une inhibition de l'expression des cytochromes p450 (cyps) par les mediateurs de l'inflammation. Nous avons analyse les effets de plusieurs cytokines sur l'expression basale et l'induction des cyps majeurs impliques dans le metabolisme des xenobiotiques. Cette etude a ete realisee essentiellement sur des hepatocytes humains et de rat en culture primaire. L'interleukine (il)-1, l'il6, le facteur de necrose tumorale (tnf) alpha, et a un degre moindre l'interferon (ifn) gamma sont capables d'inhiber l'expression des cyp1a, 2c, 2e1 et 3a humains estimee par la mesure des arnm et parfois des activites enzymatiques (ethoxyresorufine o-deethylase, nifedipine oxydase et chlorzoxazone 6-hydroxylase). Par contre, l'il4 est active seulement sur le cyp2e1 ; elle produit une augmentation de l'expression a la fois au niveau de l'arnm et de l'apoproteine dans les hepatocytes humains. L'il1, le tnf alpha et l'ifn gamma peuvent egalement exercer un effet inhibiteur sur l'expression de certaines activites enzymatiques de cyps chez le rat. Les effets des cytokines sont observes des 24 heures de traitement mais sont plus prononces a 72 heures. L'induction des cyp1a par les hydrocarbures polycycliques aromatiques (hpa) dans les hepatocytes humains est totalement inhibee, d'une maniere dependante de la dose, par le transforming growth factor (tgf) beta et partiellement par l'il1 beta, le tnf alpha et les ifn alpha et gamma. L'il1 beta et le tnf alpha sont egalement capables d'abolir totalement les effets d'autres inducteurs de cyps tels que la rifampicine. Seule l'il1 beta inhibe totalement l'induction par le pb de plusieurs genes (cyp1a, 2b, 2c, 2e1) et de leurs activites enzymatiques (ethoxyresorufine o-deethylase et pentoxyresorufine o-deethylase) dans les hepatocytes de rat. Le tgf beta est aussi capable d'inhiber l'expression basale des cyp1a et, comme l'il4, d'augmenter l'activite de liaison des facteurs de transcription sur le site ap1 dans les hepatocytes humains. L'inhibition de l'induction intervient quel que soit l'ordre dans lequel l'inducteur et l'inhibiteur sont additionnes au milieu de culture. Notre travail met aussi en evidence des variations au niveau de la regulation de l'expression de cyps orthologues entre les especes. Le mecanisme d'inhibition de l'expression basale et induite ne se fait pas par activation de la no synthetase. Nos resultats permettent de comprendre la diminution observee dans diverses situations pathologiques et demontrent un effet direct des cytokines sur l'expression des cyps dans les hepatocytes humains et de rat


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 P.
  • Annexes : 580 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1995/53
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.