De la terrestrialité à l'arboricolisme : anatomie fonctionnelle comparée de la ceinture scapulaire et du membre antérieur des cercopithèques

par Catherine Terrassin-Tholance

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de l'environnement

Sous la direction de Annie Gautier-Hion.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

Le jury était composé de Yves Coppens, Jean-Pierre Gasc, Brigitte Senut, Marc Godinot.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'étude des angles et des dimensions linéaires de la ceinture scapulaire et du membre antérieur des cercopithèques est basée sur la comparaison de onze espèces du genre cercopithecus. Ces espèces ont été subdivisées en trois types locomoteurs: semi-terrestre savanicole, semi-terrestre forestier ou arboricole (forestier), en fonction de données écologiques (milieu, répartition verticale). Ce travail élargit le champ d'application de l'analyse en composantes principales sur variables instrumentales (ACPVI) à des données anthropométriques. Grâce à cette méthode, et malgré une variation inter-individuelle importante, la relation qui existe entre le mode de locomotion et les dimensions linéaires ou les angles de la ceinture scapulaire et du membre antérieur des cercopithèques est mise en évidence ; le mode de locomotion des espèces actuelles, et de ce fait, leurs affinités locomotrices, sont précises. Le mode de locomotion de spécimens fossiles attribués aux espèces Victoriapithecus macinnesi et Cercopithecus aethiops est déterminé statistiquement au moyen de l'analyse discriminante. Les résultats concernant V. Macinnesi confirment la semi-terrestrialité de cette espèce. Le mode de locomotion du spécimen de C. Aethiops indique, quant à lui, que l'adaptation à la semi-terrestrialité de cette espèce a précédé l'apparition de la diversité au sein du genre Cercopithecus. La cohérence des résultats obtenus a partir de méthodes statistiques et des résultats issus de différentes descriptions anatomiques ont conduit à proposer un scenario concernant l'évolution de la locomotion chez les cercopithèques. L'ancêtre commun des cercopithèques est considéré comme un semi-terrestre savanicole. Hormis C. Neglectus et C. Hamlyni, les espèces semi-terrestres actuelles, savanicoles ou forestières, présentent un mode de locomotion directement issu de celui de l'ancêtre commun. Les espèces arboricoles actuelles dérivent d'un groupe d'espèces semi-terrestres qui s'est adapté au mode de locomotion arboricole dans un environnement forestier. Issus du stock d'especes arboricoles, c. Neglectus et c. Hamlyni présentent des adaptations secondaires à la semi-terrestrialité. C. Mitis bien qu'arboricole, montre une tendance à la semi-terrestrialité surajoutée aux caractères arboricoles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (220 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 182-198

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1995/170
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 137 469
  • Bibliothèque : Musée de l'homme. Bibliothèque spécialisée.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B 32132
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.