Etude de la variabilite genetique pour l'activite fixatrice d'azote et de sa remobilisation vers les grains chez le pois proteagineux (pisum sativum). Effet sur la teneur en proteines des grains

par SANOUSSI ATTA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de R. COUSIN.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le pois, comme la plupart des legumineuses fixe l'azote atmospherique. L'objectif de ce travail est d'etudier pour une dizaine de genotypes la variabilite genetique pour l'activite fixatrice d'azote ainsi que ses consequences sur la qualite de la graine. La duree de l'activite fixatrice d'azote est identique pour l'ensemble des genotypes d'une meme date de semis. En revanche une variabilite genetique existe pour l'intensite de l'activite fixatrice maximale. Les resultats obtenus sur plusieurs annees montrent que l'activite fixatrice est fortement influencee par les conditions climatiques. Pour certains genotypes, la teneur en proteines des grains diminue de la base vers le sommet de la plante. Le role de la fixation d'azote dans cette variation a ete suggere. En effet, les grains des premiers nuds fructiferes, plus riches en proteines beneficieraient au moment de leur remplissage a la fois d'un transfert direct de l'azote provenant de la fixation et d'une remobilisation de l'azote prealablement accumule dans les organes vegetatifs ; alors que les grains des derniers nuds seraient rmeplis uniquement par la remobilisation de l'azote. En revanche pour d'autres genotypes, il n'y a pas de difference de mode de nutrition entre etages fructiferes se traduisant par une teneur en proteines identique sur la plante. Les resultats ont montre egalement une difference de remobilisation de l'azote entre genotypes. De meme, une variabilite a ete observee pour les rythmes de developpement de la graine sur la plante. C'est ainsi que pour certains genotypes, la duree de la phase de division cellulaire diminue de la base vers le sommet de la plante alors qu'elle est constante pour d'autres. Des differences existent egalement entre genotypes au niveau de la duree de remplissage des grains


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 120 P.
  • Annexes : 80 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1995/101
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.