Analyse des mecanismes immunitaires impliques dans la resistance genetique a l'infection par salmonella abortusovis : role du macrophage chez la souris et le mouton

par ANNE GAUTIER

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de F. LANTIER.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Chez la souris, la multiplication precoce des salmonella est controlee par le gene majeur ity. Ce gene, exprime au niveau des macrophages, est identique ou genetiquement tres proche des genes lsh et bcg, qui controlent la resistance aux infections par leishmania donovani et par plusieurs mycobacteries. La demonstration de la conservation du gene candidat nramp chez les animaux domestiques offre des perspectives nouvelles en matiere de lutte contre les pathogenes intracellulaires. Cette these entre dans le cadre de la transposition aux ovins de resultats obtenus chez la souris. S. Abortusovis, responsable d'avortements chez la brebis, offre l'avantage de n'etre pathogene ni pour l'homme ni pour les autres animaux domestiques. L'infection experimentale de souris balb/c congeniques sensibles (ity#s) ou resistants (ity#r) a permis de montrer que la multiplication de la souche virulente s. Abortusovis 15/5 ou la persistance de la souche vaccinale rv6 sont controlees par le gene ity, et sont bien correlees avec l'intensite de la reponse humorale induite. Des macrophages peritoneaux issus de ces deux lignees de souris ont ete recrutes par du thioglycolate, infectes in vitro avec la souche rv6, et cultives pendant 72 h. Ce modele a permis de mettre en evidence (1) la proliferation plus elevee des macrophages ity#s in vitro, (2) une production de monoxyde d'azote (no), declenchee par l'infection, plus elevee chez les macrophages ity#r, en relation avec leur meilleure activite bactericide, et (3) la necessite de deux signaux (interferon-gamma et lps) pour induire la production de no par les macrophages ity#s, alors qu'un seul signal (lps) suffit chez les macrophages ity#r. L'infection d'ovins de differentes races a mis en evidence une variabilite entre animaux qui pourrait etre le reflet d'un controle genetique de l'infection. La transposition aux ovins des resultats obtenus in vitro sur les macrophages murins s'est heurtee a la difficulte de maitriser totalement leur etat sanitaire: l'activation des macrophages peut etre induite par une infection intercurrente. Neanmoins les tests realises sur macrophages alveolaires, ont permis de mettre en evidence (1) une variabilite dans les niveaux d'infection des cultures cellulaires entre les differents animaux, (2) la possibilite de stimuler la synthese de no et l'activite bactericide des macrophages ovins par l'ifn et le lps


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (180 p.)
  • Annexes : 404 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1995/73
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.