Modes d'elevage d'agnelles de renouvellement et adaptation au paturage extensif : performances comportementales et zootechniques

par MARCELO ABREU DA SILVA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de B. Hubert.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre demarche consiste a considerer l'etude de l'ensemble des pratiques d'elevage de jeunes agnelles en situation reelle d'elevage comme instrument de comprehension du comportement et des performances zootechniques de ces animaux. Dans cette optique, nous determinons deux hypotheses de base: (1) les situations d'elevage, imposees aux jeunes animaux, influent sur leur comportement a court et moyen termes, notamment en ce qui concerne leur facilite a integrer le troupeau et leur capacite a utiliser les milieux exploites ; (2) les variations comportementales identifiees sont associees a differentes performances zootechniques. Pour repondre a ces hypotheses, nous menons simultanement deux types d'etudes, l'une constituee d'observations comportementales et l'autre de suivis de performances zootechniques. Pour cela, cinq groupes d'agnelles de renouvellement representant differents modes d'elevage de premiere annee au paturage, repandus dans la region des alpes de haute-provence, sont retenus: les trois premiers groupes, conduits en parcs, se differencient par le type predominant de zones paturees et par la composition du troupeau alors que les deux autres, conduits par un berger, se differencient par la date de naissance des agnelles et par leur age a la premiere mise a l'herbe. Nous observons ainsi que les pratiques d'elevage, determinant les environnements physique et social des ruminants, conditionnent la construction des aptitudes comportementales des agnelles des le plus jeune age. Les conditions de vie precoces affectant vraisemblablement l'acquisition d'habiletes non seulement alimentaires, mais aussi spatiales et sociales, les animaux peuvent toutefois readapter leurs habitudes comportementales acquises aux changements subsequents de leurs conditions d'elevage. Lorsque des antenaises elevees precocement sur prairie sont mises sur parcours en deuxieme annee, elles modifient petit a petit leurs habitudes alimentaires, sociales et spatiales. Le desequilibre entre leurs fonctions physiologiques (survie, reproduction et croissance), qui semble resulter de leur effort pour survivre, motive cependant un retard de leur developpement qui tend a reduire l'ecart entre leurs performances et celles des antenaises elevees sur parcours en premiere annee. Nous discutons de l'utilisation possible des pratiques d'elevage comme instruments de pilotage de l'acquisition par les animaux de qualites qui vont permettre tout au long de leur vie de mieux surmonter les variations aleatoires de leur milieu. Par ailleurs, la prise en compte simultanee de facteurs eco-ethologiques et technico-economiques est proposee comme mode d'evaluation du developpement des animaux. Enfin, le choix des pratiques d'elevage dans un contexte de production extensive est presente comme un compromis en vue d'une rationalisation de la conduite des animaux, permettant un bon fonctionnement des exploitations et une adaptation adequate des animaux au paturage a long terme


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 134 P.
  • Annexes : 133 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1995/35
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.