Effets de la progesterone sur le controle endocrinien de la reproduction chez la truite arc-en-ciel. Effets de la progesterone sur le controle endocrinien de la reproduction chez la truite arc-en-ciel. Effets de la progesterone sur le controle endocrinien de la reproduction chez la truite arc-en-ciel. Effets de la progesterone sur le controle endocrinien de la reproduction chez la truite arc-en-ciel

par CHRISTIANE ATTEKE-NKOULEMBENE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de P. JEGO.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons cherche a connaitre quelle etait l'action de la progesterone (et de ses derives) sur deux niveaux importants de la regulation de la reproduction chez la truite arc-en-ciel: la synthese de vitellogenine hepatique et la regulation de la synthese et de la liberation de la gth#i#i (hormone gonadotrope maturante). Nous avons par ailleurs essaye d'isoler, par criblages de banques d'adnc de truite, l'adnc correspondant au recepteur de la progesterone chez la truite. La progesterone n'a montre aucun effet significatif sur les quantites d'arnm vitellogenine ou d'arnm recepteur des oestrogenes dans le foie contrairement a l'oestradiol qui semble etre l'hormone principale sinon unique de regulation de la synthese hepatique de vitellogenine. La progesterone provoque une augmentation tres importante des quantites hypophysaires de gth#i#i p(obablement par action directe) mais ne modifie significativement pas les quantites plasmatiques de cette hormone gonadotrope. Ceci pourrait resulter du fait que la progesterone diminue tres nettement les quantites hypophysaires du peptide qui stimule la synthese et la liberation de gth#i#i, le sgnrh. En revanche, l'effet de la progesterone sur les voies dopaminergiques qui inhibent la liberation de gth#i#i semble moins important que celui des oestrogenes. La progesterone augmente les quantites d'arnm du recepteur des oestrogenes dans le cerveau. Malgre de nombreuses tentatives, nous n'avons pas reussi a isoler l'adnc du recepteur de la progesterone chez la truite. L'ensemble de nos resultats est en faveur de l'absence d'effet de la progesterone sur la vitellogenine hepatique mais d'un effet complementaire de celui de l'oestradiol sur le controle de la synthese et de la liberation de la gth#i#i. Cet effet pourrait representer l'une des actions physiologiques de la progesterone et de ses derives dans la reproduction des poissons. La demonstration de l'existence de recepteurs nucleaires de la progesterone confirmerait cette hypothese


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 124 P.
  • Annexes : 286 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1995/57
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.