Modalites et regulations de l'absorption du nitrate chez brassica napus l. Et lolium multiflorum lam

par PHILIPPE LAINE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. BOUCAUD.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les connaissances acquises sur la regulation de l'absorption du nitrate sont difficilement transposables aux situations de plein champ que l'on peut caracteriser comme des systemes anisotropes et heterogenes. Nous avons donc envisage l'etude des modalites et de la regulation de l'absorption du nitrate en conditions controlees chez des plantes placees en situation d'alimentation heterogene grace a un dispositif permettant de separer spatialement le systeme racinaire en deux parties, tout en maintenant la liaison racines-parties aeriennes. La determination des modalites d'absorption du nitrate chez dix especes appartenant a quatre familles botaniques (brassicacees, fabacees, hydrophyllacees, poacees) a permis de retenir deux especes presentant des caracteristiques d'absorption differentes, le colza (brassica napus l. ) et le ray-grass (lolium multiflorum lam. ). Chez le colza, la privation de nitrate d'une partie du systeme racinaire est compensee en 24 heures par une augmentation des capacites d'absorption de la partie alimentee en nitrate. Cette compensation resulte d'une augmentation de l'influx de nitrate qui parait liee a la synthese de novo d'un ou plusieurs transporteurs. L'induction resulterait d'un effet aux niveaux traductionnel et transcriptionnel. Le nitrate present dans le milieu agirait comme inducteur. Dans nos conditions experimentales, un controle de l'absorption du nitrate par les pools d'acides amines endogenes n'a pu etre mis en evidence. Chez le ray-grass, une alimentation heterogene en nitrate induit en deux semaines un accroissement de la biomasse racinaire sans variation significative de la vitesse d'absorption. A l'inverse, la mesure des capacites d'absorption sur des racines excisees de plantes cultivees au champ montre qu'une fertilisation nitrique entraine en moins d'une semaine une augmentation importante et temporaire des capacites d'absorption racinaire. Cette reponse differente semble s'expliquer par une modification de l'importance relative de l'influx et l'efflux liee a la teneur endogene en nitrate des racines


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 91 P.
  • Annexes : 120 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.