Etude de l'alteration du socle precambrien a la peripherie du bassin de tin-seririne (hoggard-sud, algerie) et mineralisations uraniferes et thoriferes associees

par DJAMEL HALLALOUCHE

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Jacques Chauvel.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le hoggar central, le socle constitue essentiellement de granites pan-africains (600-500 ma) et de roches metamorphiques (2100 ma) est recouvert par des terrains paleozoiques (les tassilis). La surface infratassilienne qui separe le socle de la couverture sedimentaire est une surface d'erosion tres remarquable par sa planeite et sa superficie. Le socle est affecte d'une alteration irreguliere allant de quelques centimetres a quelques metres d'epaisseur. Une etude petrographique et mineralogique a ete effectuee en bordure du bassin de tin-seririne et une etude geochimique a ete realisee sur 9 profils. Cette etude montre l'importance du degre d'alteration caracterisee par la formation exclusive de kaolinite et la destruction quasi totale des mineraux de la roche mere mis a part le quartz et quelques reliques de micas. Les oxydes et les hydroxydes se presentent soit a l'etat de taches plus ou moins importantes soit sous forme de cuirasses. Des silicifications secondaires se manifestent sous forme d'aureoles d'accroissement autour des grains de quartz ou sous forme de silcretes. Cette alteration a probablement debute a la fin du precambrien mais elle s'est poursuivie bien apres le depot de la serie sedimentaire: en effet en l'absence de vegetation, le climat chaud et humide a provoque une intense desagregation granulaire du socle aboutissant a une pediplaine. Mais les caracteres mineralogiques et petrographiques (kaolinite, oxydes de fer, silifications) observes dans les conglomerats et gres de la couverture sedimentaire et qui sont identiques a ceux du socle altere sous-jacent, montrent que la plupart des transformations se seraient produites sous la couverture sedimentaire permeable qui a permit la circulation de nappes d'eau. Les granites affleurant en majorite en bordure du bassin, sont des granites metalumineux a faiblement peralumineux et sont consideres comme des granites fertiles en uranium et seraient une source potentielle pour les mineralisations uraniferes et thoriferes trouvees dans le socle granitique altere et le conglomerat de base


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 278 P.
  • Annexes : 176 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.