Origines et transferts de la matiere organique dans un marais littoral : utilisation des compositions isotopiques naturelles du carbone et de l'azote

par VERONIQUE CREACH

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J.-C. LEFEUVRE.

Soutenue en 1995

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'utilisation des isotopes stables du carbone et de l'azote permet de caracteriser la matiere organique dans des ecosystemes complexes ou il est difficile d'en definir l'origine. Dans un marais littoral de la baie du mont st michel, trois sources potentielles de materiel organique sont differenciees selon leurs rapports #1#3c/#1#2c, #1#5n/#1#4n et les rapports c/n: les plantes en c#3, les plantes en c#4 et les diatomees benthiques. Les microalgues jouent un role important dans le regime alimentaire d'une grande partie des invertebres (crustaces, mollusques, polychetes) presents sur le marais. Elles sont assimilees seules ou avec des debris vegetaux prealablement degrades par des microorganismes. L'action des bacteries heterotrophes dans le transfert du materiel organique entre les producteurs primaires et les consommateurs est abordee par la determination de la signature isotopique des acides nucleiques de ces microorganismes. Elle reflete l'origine du carbone organique dissous utilise et determine l'importance relative des differents producteurs primaires dans ce compartiment du reseau trophique. Elle met en evidence la difference entre la matiere organique rapidement assimilable et celle accumulee dans le sediment qui depend de la productivite primaire, de la degradation microbienne et de l'inondation tidale. Les compositions isotopiques naturelles sont aujourd'hui un outil puissant permettant de mieux comprendre le fonctionnement des ecosystemes en intervenant non seulement au niveau du compartiment, mais aussi de l'individu


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 115 P.
  • Annexes : 267 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1995/61
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.