Le stade de football : espace d'ordre ou zone à risque pour les foules festives ? spectateurs, supporters, hooligans ou martyrs ?

par Patrick Laclémence

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Roland Choiselle.

Soutenue en 1995

à Reims .


  • Résumé

    Depuis que l'opinion publique a été prise de frayeur par les images transmises du Heysel et de Sheffield, chaque évènement footballistique est l'occasion du supputations angoissées sur le sens des violences qui pourraient y advenir. Pour comprendre, il convient de revenir sur l'aliénation des foules et dresser le décor dans lequel se produit la violence, le stade, dont l'architecture dépend étroitement de la manière de gérer les masses. Dans cet univers, les frustrations individuelles convergent vers une expression commune, si le hooliganisme trouve son origine dans le rapport particulier du football britannique à la culture ouvrière du pays, avec la médiatisation des enjeux, les débordements de violence sont devenus de plus en plus préoccupants. Ils ont conduit les responsables a s'interroger sur le moyen de les contrôler et dans quelle mesure la mise en place de stratégie coertivive n'a pas effrayé l'opinion publique et renforce la notoriété de ceux qui voulaient martyriser les populations festives. Depuis que l'image règne sans partage sur toutes les manifestations sportives et orchestre la mobilisation humaine par la mise en scène des enjeux, le supporter trouve aux yeux du monde un moyen pour extérioriser ses frustrations en une visibilité médiatique; la stratégie du paraitre a tous prix s'est codifiée pour affirmer une existence. On replace le phénomène dans d'autres limites, celles de la communication et on entrevoit une nouvelle dimension a la mythologie future, celle de l'imaginaire artificialisé. Cette recherche démontre que le sport et son spectacle occupent une part croissante dans notre société, que sa fonction peut être de libérer les tensions que créent les contraintes sociales, que le violences correspondant a une dialectique spécifique, que les foules sportives sont des laboratoires privilégies pour réfléchir sur l'évolution des rapports sociaux : en reprenant les études traditionnelles et en introduisant les problématiques contemporaines, c'est a une analyse renouvelée du spectacle sportif et une nouvelle vision de la violence

  • Titre traduit

    The football stadium : place of order or high risk zone for exuberant crowds ? spectators, supporters, hooligans or martyrs ?


  • Résumé

    Since the public was gripped by fear by the images broadcast from the Heysel and the Sheffield stadiums, every football match has been a source of anguished consideration about the sense of the violence which might take place. To understand this phenomenon, it is necessary to dwell upon the alienation of crowds and to describe the place where violence gushes forth -- i. E. The stadium, whose architecture closely influences the way to keep crowds under control. In such a realm, individual frustrations merge towards a common outlet. If hooliganism is deeply rooted in the special relationship between british football and britain's working-class culture, the outbursts of violence have become more and miore worrying, due to the "mediatization" of what is at stake. Such outbursts have led our leaders to question the mans used to control the: : has coercion not scared public opinion and strengthened the reputation of those who wanted to torture the celebrating communities ? Since the media has been orchestrating sports shows and human gatherings through the "mediations" of the stakes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (790, CLXXVI f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.