Information présupposée et différenciation fonctionnelle des informations : étude de la fonction et du traitement de l'information présupposée

par Claire Masduraud

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean Caron.

Soutenue en 1995

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons d'abord postule que la fonction essentielle de la presupposition est de marquer l'information comme etant secondaire, incitant ainsi l'allocutaire a traiter cette information de facon moins approfondie. Les experiences realisees s'attachent a verifier que la differenciation fonctionnelle des informations liees au statut asserte ou presuppose entraine une difference de traitement. Ces experiences soutiennent l'hypothese d'un traitement moins profond de l'information presupposee puisqu'elles montrent que l'information presupposee est moins accessible en memoire et est moins verifiee que l'information assertee. Cependant ces experiences amenent a s'interroger sur les mecanismes precis de traitement et d'enregistrement de l'information presupposee. Elles invitent, ainsi, a depasser l'approche purement fonctionnelle. Nous avons ainsi ete amene a revoir notre conception de la presupposition que nous proposons finalement de decrire comme un type particulier d'operation de reference. Cette definition nous permet de preciser les processus mis en jeu par la presupposition en comprehension comme en production et permet de preciser certains mecanismes de gestion des connaissances et de gestion de la situation d'interlocution.

  • Titre traduit

    Presupposed information and functional differentiation of information (a study of presupposed information's function and processing)


  • Résumé

    In a first step, we postulated that the main function of presupposition is to mark the information as secondary, so prompting the hearer to process the information less deeply. Several experiments were performed to assess that the functional differentiation of presupposed and asserted information entails a differrent processing of the information. The experiments supported the hypothesis that presupposed information is processed less deeply : they showed that presupposed information is less available in memory and is less often checked than asserted information. However the experiments led us to wonder about the precise mechanisms of presupposed information's processing and memorizing. Hence, in a second step, we revisited our view of presupposition. We described it as a kind of reference operation. This description allowed us to specify (1) the processes which underlie presupposition's understanding and generation, and (2) some of the mechanisms which manage knowlege and dialogue.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : v-189-[42] f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-1995-6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.