Conversion sélective de gaz carbonique en alcools et en hydrocarbures en présence de catalyseurs à base de molybdène

par Julian Diel Urresta Aragon

Thèse de doctorat en Chimie appliquée

Sous la direction de J. BARRAULT.

Soutenue en 1995

à Poitiers ESIP .


  • Résumé

    Dans ce travail nous avons etudie l'hydrogenation selective du dioxyde de carbone en methanol et en hydrocarbures en presence de catalyseurs a base de molybdene. Ce type de catalyseur a ete choisi pour diverses raisons ; complexation du co#2 par le molybdene, possibilite d'avoir simultanement differents etats d'oxydation, reactivite de carbenes la reaction (h#2,co), a ete egalement etudiee en presence des memes catalyseurs. L'etude comparative des systemes molybdene / support a montre que l'oxyde de zinc augmentait sensiblement la selectivite en methanol. Cependant la vitesse et la selectivite de la reaction (co#2, h#2) ne sont pas tres dependantes d'additifs, des conditions de preparation et d'activation ; au contraire de la reaction (co, h#2). Ceci montre bien que les etapes determinantes des deux reactions ne sont pas identiques. En presence des systemes massiques ni-mo, le gaz carbonique est transforme en methane. Cependant si ce catalyseur est supporte par l'oxyde de zinc, la stabilite et la selectivite en methanol sont augmentees. Mais c'est avec les systemes ternaires cu-mo-zn que la formation de methanol est la plus importante. Contrairement a ce qui est observe pour la reaction (co, h#2), l'association de l'un des catalyseurs precedents a une zeolite ne permet pas d'obtenir facilement une importante production d'hydrocarbures. La composition du reactif, les conditions reactionnelles et la composition du catalyseur ont ici un effet beaucoup plus determinant. Une premiere optimisation de ces parametres a effectivement conduit a une formation significative d'hydrocarbures dont la repartition n'obeit pas a la loi de schulz-flory. Cependant le produit majoritaire est le monoxyde de carbone resultant de la reaction inverse du gaz a l'eau. Les premieres caracterisations massiques et superficielles (drx, esca, rtp h2) effectuees ont montre qu'il y avait formation d'entites mixtes entre cu (ou ni) et mo, la nature et la stoechiometrie exactes de ces entites etant influencees par le support en particulier l'oxyde de zinc et la zeolite. L'etat moyen d'oxydation du molybdene et la reductibilite des especes molybdene varient egalement en fonction de la composition du catalyseur et peuvent etre a l'origine des variations observees en cours de reaction. La reduction trop importante du molybdene pourrait etre a l'origine de la formation non selective d'hydrocarbures par rapport a la formation de methanol


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [14],145 p
  • Annexes : 140 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 95/POIT/2352
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.