Microstructure et propriétés physiques d'alliages magnétiques obtenus par mécanosynthèse

par Rachid El Kalkouli

Thèse de doctorat en Sciences des matériaux

Sous la direction de J.-F. DINHUT.

Soutenue en 1995

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est d'analyser la possibilite d'obtenir, a partir d'elements immiscibles dans le cu, des alliages x#2#0cu#8#0 (x=fe, co) par broyage mecanique et de suivre leur comportement mecanique lors de la mise en forme. Les resultats les plus marquants obtenus lors de cette etude sont: l'evolution de la taille des cristallites lors du broyage se produit en deux stades distincts. Le premier, dont la cinetique est tres rapide, permet de passer d'une taille initiale de quelques centaines de nanometres a quelques dizaines de nanometres ; le second, beaucoup plus lent, conduit a la taille finale d'environ 25 nm qui apparait comme la limite inferieure susceptible d'etre obtenue par ce procede. Les methodes conventionnelles, diffraction des rayons x, m. E. T. Montrent que lors du broyage le fer c. C. (le co hc) disparait et qu'un alliage se forme avec evolution du parametre de maille. Les mesures d'aimantation (squid) mettent en evidence la realite plus complexe des phenomenes. L'alliage cu#8#0fe#2#0 forme une solution solide mais l'homogeneite n'est pas ideale puisqu'il subsiste de petites entites a base de fer. L'alliage cu#8#0co#2#0 pour des temps raisonnables de broyage (24/48h) possede un comportement superparamagnetique avec des amas riches en cobalt (>35%. At). La densification des poudres fait apparaitre plusieurs stades. Lors du premier, aux plus faibles contraintes, on assiste a une mise en place des grains. La deformation plastique se produit lors du deuxieme stade ; dans les poudres broyees la faible taille des cristallites n'autorise pas le developpement des mecanismes classiques de type source de franck-read, empilement et propagation. La forte proportion de joints de grains autorise a penser que des mecanismes specifiques de sources aux joints ou analogues a ceux intervenant dans les materiaux amorphes pourraient egalement participer a la deformation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([10],133 p.)
  • Annexes : 132 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 95/POIT/2313
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.