Efficience et nature de la concurrence dans l'industrie mondiale du transport aérien : théorie et modèle empirique d'analyse de l'offre du transport aérien sur les liaisons intra-européennes

par Sami Rezgui

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Olivier Weinstein.

Soutenue en 1995

à Paris 13 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans la theorie du monopole naturel, les rendements d'echelle croissants constituaient un objet economique de reglementa tion des marches. En revanche, cette nature des rendements n'etait pas consideree comme une barriere a l'acces aux march es, comme le suggerait la theorie des marches contestables. Par rapport a ce debat theorique, le transport aerien se presente, d'abord, comme une industrie mult-produits ou le principe des rendements d'echelle monoproduit n'est pas verifie. D'autre part, l'echelle de production mesuree par l'offre ou la frequence de vols permet de mieux cerner la dimension monopolistique de la concurrence dans le marche du transport aerien plutot que sa contestabilite. En tenant compte de l'hypothese selon laquelle l'accroissement de l'offre de vols genere des economies de densite de trafic, nous expliquons la dimension monopolistique de la concurrence dans le transport aerien : d'abord par le fait que l'accroissem ent de l'offre de vols induit de barrieres inherentes au monopole de l'infrastructure aeroportuaire et a l'appropriation des systemes informatises de reservation (sir). Le monopole de l'infrastructure aeroportuaire et le partage de l'acces aux systemes informatises de reservation constituent les fondements des fusions et des alliances inte-compagnies aerien nes. Nous montrons, en outre, que l'accroissement de l'offre de vols est un vecteur de differenciation de produit. Les choix strategiques d'economies de couts et de differenciation de produit dans le transport aerien sont, a cet egard, consideres comme etant dependants. Dans le cas de l'europe, ces choix decoulent des caracteristiques intrinseques aux liaisons aeriennes desservies.


  • Résumé

    According to the theory of natural monopolies, economies of scale was an economic feature for the regulation of markets. However, economies of scale were not considered as an entry barrier in the theory of constestable markets. With regard to this theoretic debate, the airline industry presents a specific case because of its multi-products nature. In this industry also, monoproduct economies of scale can not be easily verified. Taking into account the hypothesis according to which flights's supply generates economies of traffic density, we show especially that airline markets are subject to monopolistic competition rather than constestability. We explain this : at first, by the fact that flights'supply originates some barriers specific to airports access and to the property of global distribution systems (gds). Airports access and global distribution systems are the foundations o f airlines' mergers and partnership; secondly, we show that flights' supply constitutes a product differentiation opport unity. Strategic choices of cost leadership and product differentiation leadership are then supposed to be dependent in the airline industry. In europe, these choices depend on specific characteristics of the city-pair markets.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 307 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1995 029
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH95 REZ
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.