Contribution à la mise au point d'une prothèse vasculaire bioartificielle hémocompatible de petit calibre

par Jean-Philippe Mazzucotelli

Thèse de doctorat en Sciences médicales. Chirurgie

Sous la direction de Daniel Loisance.

Soutenue en 1995

à Paris 13 .


  • Résumé

    L'occlusion précoce des prothèses vasculaires synthétiques de petit calibre implantées chez l'homme est due à la faible hémocompatibilité des matériaux utilises. L'hémocompatibilité de ces prothèses pourrait être améliorée en implantant des cellules endothéliales sur leur surface interne. Des cellules endothéliales humaines obtenues à partir de veines saphène et d'autres territoires vasculaires (aorte, artère pulmonaire, oreillette gauche, artère mammaire interne) ont été cultivées en milieu additionne de sérum humain. Un appareil permettant l'ensemencement homogène des cellules endothéliales sur des prothèses vasculaires de petit calibre et un circuit expérimental reproduisant l'écoulement artériel ont été développés. La culture en sérum humain de cellules endothéliales humaines obtenues à partir de veine saphène par détachement mécanique peut conduire dans 94% des cas à une culture confluente si le prélèvement de la veine est réalisé de façon atraumatique et si l'ensemencement est réalisé rapidement après le prélèvement du vaisseau. L'adhésion, la croissance et la survie des cellules endothéliales humaines ont été obtenues sur des prothèses en PTFE et en dacron prétraitées avec des gels de fibrine. Par contre, aucune croissance n'a été observée sur des prothèses en PTFE prétraitées par fibronectine humaine, un polymère de séquences arg-gly-asp ou un concentre de facteur viii. L'ensemencement des cellules à densité supraconfluente à l'intérieur des prothèses en utilisant un appareil spécifique a permis d'obtenir en 90 minutes une couverture complète par les cellules de la surface interne de la prothèse. Un circuit de perfusion incluant un ventricule artificiel, des chambres de complaisance et un oxygénateur à membrane a permis de reproduire les caractéristiques de l'écoulement artériel observe dans les artères humaines de petit calibre et de réaliser une perfusion pendant 7 jours sans altération du milieu. Les cellules endothéliales ensemencées sur une prothèse en PTFE prétraitée par un gel de fibrine, incubées pendant 3 jours en conditions statiques à l'intérieur de la prothèse et exposées à un flux de type artériel pendant 7 jours ont résisté aux contraintes de cisaillement et ont conservé leur activité anticoagulante dépendante de la thrombomoduline. L'implantation de cellules endothéliales humaines à l'intérieur de prothèses vasculaires synthétiques de petit calibre devrait donc améliorer l'hémocompatibilité de ces prothèses implantées chez l'homme


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 187 p.
  • Annexes : 204 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1995 057
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.