Interactions de dérivés phosphoryles du polystyrène avec les facteurs de transcription de l'ARN polymérase II

par Emmanuelle Imbert

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marcel Jozefowicz.

Soutenue en 1995

à Paris 13 .


  • Résumé

    Des travaux antérieurs ont montré que des dérivés phosphorylés du polystyrene présentent un caractere antigénique analogue à celui de l'ADN vis à vis d'anticorps anti-ADN du lupus érythémateux disseminé. Ces polymères, susceptibles d'interagir avec d'autres protéines de liaison a l'ADN, ont été étudiés pour leurs interactions avec les facteurs de transcription de l'ARN polymérase ii (ft-arn pol. II). Ces derniers se lient à l'ADN, et jouent un rôle essentiel dans la régulation de l'expression des genes. Nous avons procèdé à la synthèse de polystyrène sulfamide d'éthanolaminé phosphoryle à différents taux. La caractérisation de ces résines par dosage acidimétrique, met en évidence la présence de groupements phosphomono- et diesters, dont les proportions varient avec le taux de phosphorylation. L'utilisation de simulation numérique basée sur la méthode Monte-Carlo, permet de modéliser la fonctionnalisation du polystyrène. Les simulations indiquent l'effet des proches voisins dans la réaction de phosphorylation, notamment l'impossibilité de substituer deux phosphodiesters adjacents sur la chaine macromoléculaire. Nous avons mis en évidence que les ft-arn pol. II contenus dans des extraits nucléaires de cellules HeLa, présentent des affinités variables pour les résines phosphorylées. Tous les FT-ARN pol. II présentent un maximum d'affinité pour un taux de phosphorylation voisin de 20%. De plus, nous avons montré que les FT-ARN pol. II désorbés des resines gardent leur activité biologique puisqu'ils sont capables d'initier la transcription in vitro. Enfin, nous avons déterminé par simulation numérique, la séquence probable du site d'interaction des FT-ARN pol. Ii sur le dérivé phosphoryle à 20%. Cette séquence correspond à la réplique synthétique de la position des phosphodiesters extrêmes du grand et du petit sillons, équivalent à un tour d'hélice d'ADN. Nous avons donc proposé un modèle d'intéraction des FT-ARN pol. II avec les séquences ADN-LIKE présentes sur les dérivés phosphoryles du polystyrène, lui permettant d'intéragir spécifiquement avec des protéines de liaison à l'ADN


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (110 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 99

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1995 052
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.