Mallarmé et la quête du rien : entre le néant et l'écriture : le paysage mallarméen et l'obsession du rien dans Igitur et Un coup de dés

par Kyung-Ran Kim

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Nicole Celeyrette-Pietri.


  • Résumé

    Pour mallarme, la poursuite de l'ecriture est celle de sa maniere de 'voir'. Il choisit l'ecriture comme instrument de la mystique apprehension. Igitur et un coup de des sont presentes comme des tests synthetiques de sa maniere de 'voir'. Pour cela, le poete nous presente d'abord le paysage des choses, de la materialite, puis celui de l'espace-temps et du moi, et finalement, celui du vide et du rien. Afin de sortir de l'impasse qui est "le rien absolu", le poete l'a a son tour disseque. L'attachement mallarmeen au rien arrive a adopter deux voies de voir le rien : le rien directionnel et le rien non-directionnel. Tandis que ce concept-la indique le rien qui se dirige vers une limite, ce concept-ci implique le souhait de la synthese. Il adopte ce dernier concept pour elargir le champ de comprehension du neant, du vide et du rien. Ce rien et ce vide sont ceux qui se veulent productifs, qui reconcilie, a la limite, l'etre et le non-etre.

  • Titre traduit

    Mallarmé and the quest of nothingness : between the "neant" and the writing : the mallarmean scenery of the obsession of nothingness in Igitur and Un coup de dé


  • Résumé

    For mallarme, the quest of the writing is his method to 'see'. He choses the writing as an instrument of the mystic apprehension. Igitur and un coup de des are presented to us as the synthetic test of his method to 'see'. For this, the poet presents to us, first of all, the scenery of the things, their materiality, and then, the time, the space and the ego, and at last, the scenery of the nothingness and the emptiness. To leave the dead end which is the 'absolute nothingness', the poet analysed this. His attachment to the nothingness arrives to adopt two ways to view the nothingness : the void directionnel and the void non-directionnel. While the former concept shows the nothingness that goes towards a limit, the latter concept implies the wish to solve and to arrive at the synthesis. He adopts this last concept to enlarge the field of understanding of the 'neant', of the void and of the nothingness. This nothingness and this void are those which want to be productive, and which reconcile the being and the writing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (436 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 376-404. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.