Distribution tissulaire et sites de concentration subcellulaire des lanthanides : conséquences dosimétriques

par Nora Hocine

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Radiobiologie. Radiopathologie

Sous la direction de Jean-Pierre Berry.


  • Résumé

    La localisation subcellulaire de quatre lanthanides: le gd, le la, le ce et le tb, a ete etudiee chez le rat, apres injection de ces elements sous forme soluble par differentes voies: intraperitoneale, intraveineuse et orale. Deux methodes de microanalyse: la microscopie ionique, et la microanalyse par sonde electronique ont ete utilisees pour determiner la distribution et la localisation des sites de fixation subcellulaire de ces terres rares. Cette etude a montre que ces elements sont selectivement concentres au sein des lysosomes des cellules hepatiques, des cellules macrophagiques de la rate, de la moelle osseuse et du poumon. Les cellules du foie et de la rate sont celles qui presentent les concentrations les plus elevees. Des amas de grains denses ont ete observes par microscopie electronique dans les mitochondries des cellules hepatiques apres intoxication au gd et dans les cellules du tissu interstitiel du testicule, apres intoxication par le ce ou le la. Enfin, des inclusions granulaires denses siegeant dans les membranes basales des tubes contournes proximaux du rein ont ete observes apres intoxication au gd, au ce et au tb. A ces formations anormales etaient associees des lesions ultrastructurales, un epaississement des membranes basales des tubes contournes proximaux. A l'aide de la microsonde electronique, on a pu observer que dans tous les sites de localisation, le gd, le ce, le la et le tb etaient associes au phosphore. Ce resultat suggere que le mecanisme intime, a l'origine de la concentration subcellulaire de ces lanthanides est similaire a celui observe anterieurement pour certains elements mineraux. Ce mecanisme serait de nature enzymatique et ferait appel a l'action d'une enzyme lysosomiale, la phosphatase acide qui precipite les elements sous forme de phosphates insolubles. Les calculs dosimetriques montrent que le modele conventionnel sous estime de 34% la dose delivree au noyau des hepatocytes lors d'injection ip de ce-144. Au niveau du rein la dose moyenne sur estime d'au moins 600 fois la dose delivree a la partie medullaire et sous estime d'au moins un facteur 20 la dose delivree a la partie corticale

  • Titre traduit

    Tissular distribution and subcellular localization of lanthanides : dosimetrical consequences


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (224 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 206-224

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.