Étiopathogénie des infections à Microsporum canis : étude d'une éxoprotéase kératinolytique

par Laerte Ferreiro

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Bertrand Dupont.


  • Résumé

    Microsporum canis est le principal agent de dermatophytose chez les carnivores domestiques et est a l'origine d'infections zoonotiques tres frequentes dans le monde entier. Pour mieux comprendre les interactions hote-parasite, il est necessaire d'etudier les differents composants des champignons pouvant intervenir dans leur pathogenicite ainsi que les mecanismes de defense de l'hote, en particulier, la reponse immune. Ainsi pour etudier l'infection a m. Canis chez les carnivores domestiques, nous avons, dans un premier temps, isole de nombreuses souches de m. Canis chez des carnivores domestiques. Ensuite nous avons compare leurs profils electrophoretiques et leurs activites enzymatiques. Dans toutes ces souches, nous avons decele une activite keratinasique ; en outre, les souches exprimant une forte activite chymotrypsique provenaient des lesions les plus inflammatoires. Parallelement, nous avons teste un modele experimental d'infection par microsporum canis chez le chat notamment avec un inoculum forme d'arthroconidies produites in vitro. Ensuite, afin d'etudier les keratinases de m. Canis, nous avons selectionne les souches les plus productives et optimise les conditions de culture. Une keratinase a ete caracterisee comme etant une serine-protease de type chymotrypsique/substilisine avec un ph optimal de 8,5. La purification de cette protease par chromatographie d'affinite sur phenylalanine-agarose suivie d'une analyse en sds-page nous a permis d'estimer sa masse moleculaire a 33 kda. Enfin, nous avons etudie l'immunite humorale chez des carnivores naturellement et experimentalement infectes par m. Canis par electrosynerese et par immuno-empreinte (western blot). Des anticorps anti-m. Canis ont ete detectes chez 24% des animaux infectes par m. Canis, mais plus frequemment chez les chiens infectes (65%) que chez les chats (13%). Nous avons montre que cette reponse humorale etait dirigee contre de nombreux antigenes de m. Canis ; en revanche la recherche d'anticorps anti-chymotrypsine de m. Canis s'est revele negative

  • Titre traduit

    Pathogenesis of Microsporum canis infections : study of keratinolytic exoprotease


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (194 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 177-194

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.