Accommodation de la convergence oblique dans une chaîne de type cordilleraine : les Andes d'Equateur

par Frédéric Ego

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Michel Sébrier.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .


  • Résumé

    Au nord de 4s de latitude, les andes equatoriennes constituent la partie meridionale des andes du nord. Le contexte geodynamique et la tectonique des andes equatoriennes, du neogene a l'actuel, s'inscrivent dans le cadre de la subduction de la plaque nazca sous la plaque sud americaine. La nature oblique de la convergence entre ces deux plaques est responsable de l'expulsion du bloc andin vers le nne. Entre 4s et 4n de latitude, l'obliquite de la convergence au niveau de la marge equato-colombienne n'est que partiellement decomposee a la fosse. En effet, les vecteurs glissement de la subduction superficielle ne sont ni paralleles au vecteur convergence, ni orthogonaux a la fosse ; la subduction est donc oblique. La majeure partie (75-90%) de la composante decrochante, parallele a la marge, est accommode a la fosse, la partie restante est accommodee dans la chaine par du decrochement dextre. Une faible partie ( 7%) de la composante compressive, parallele au vecteur de la subduction, est transmise a la plaque superieure et accommodee par des structures compressives. Les deformations de la plaque superieure resultent d'un champ de contrainte homogene compressif selon une direction e-w et sont principalement accommodees par le systeme transpressif dextre des hautes andes equatoriennes. La deformation est essentiellement compressive et largement distribuee sous forme de plis dans la vallee interandine et de chevauchements dans la zone subandine (s. L. ), qui definissent le relais compressif n-s. Une vitesse de raccourcissement de 4. 6 mm/a selon une direction n92e a ete calculee sur l'ensemble de la chaine. Au nord et au sud du relais compressif, la chaine est plus oblique (n30e a n35e) et la deformation y est essentiellement decrochante. Elle se localise sur deux failles dextres majeures qui sont au nord, la faille du rio chingual-la sofia (frc) (7 mm/a) dans la cordillere orientale, et au sud, la faille de pallatanga (fp) (4 mm/a) dans la cordillere occidentale. La difference de vitesse entre ces deux failles s'explique par la variation de l'obliquite de la convergence le long de la marge. Le systeme transpressif dextre est la source majeure de l'alea sismique. La frc peut engendrer un seisme de magnitude maximale previsible de 7-7. 5 tous les 400440 ans et la fp un de magnitude 6. 7-7. 2 tous les 380320 ans. Dans la vallee interandine, un seisme de magnitude 6. 6-7. 6 pourrait se produire tous les 470270 ans sur la faille de quito


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 192-209

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Laboratoire Géoazur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T1995-EGO01
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T PAR11 1995 EGO
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012595
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.