Micrometeorites antarctiques : vers l'exobiologie et la mission cometaire rosetta

par CECILE ENGRAND

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de M. MAURETTE.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les micrometeorites de tailles comprises entre 50 et 400 micrometres constituent l'apport dominant de matiere extraterrestre sur terre, dont notre groupe (astrophysique du solide, csnsm, orsay), collecte un echantillonnage en antarctique (mmas) depuis 1988, en collaboration avec le lgge (grenoble). Les mmas sont beaucoup mieux transmises lors de la rentree atmospherique que ne prevoyaient les modelisations, puisque 80 pour cent des mmas d'environ 100 micrometres ne sont pas fondues, alors que les modelisations indiquaient une proportion inferieure a 1 pour cent. Elles sont constituees d'assemblages desequilibres de mineraux, et montrent des similarites avec un groupe de meteorites primitives (cm), qui ne representent que 2 pour cent des chutes de meteorites. Toutefois, des differences importantes entre ces deux types d'objets montrent que les mmas constituent une nouvelle population d'objets extraterrestres. Elles echantillonnent des corps parents differents des asteroides de la ceinture principale, dont sont issues la plupart des meteorites. Les etudes des trajectoires de micrometeoroides a l'entree de l'atmosphere terrestre ont montre que les micrometeorites devaient provenir a la fois des cometes et des asteroides. Mais nous ne voyons pas 2 populations distinctes de mmas, ce qui nous amene a conclure que des grains cometaires sont peut-etre relies a un materiau de type cm. Les mmas seront utilisees comme echantillons de reference pour effectuer la qualification scientifique de plusieurs analyseurs de poussieres proposes pour la mission cometaire rosetta. De plus, les mmas contiennent plus de carbone que les meteorites. Elles auraient pu apporter sur terre, il y a 4 milliards d'annees, environ 150 fois plus de carbone que la quantite actuellement contenue dans la biomasse organique. Elles auraient pu fonctionner comme micro-reacteurs chimiques chondritiques, pour contribuer a la synthese des premieres molecules prebiotiques sur terre, il y a 4 milliards d'annees, par l'hydrolyse catalysee de leur matiere carbonee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 173 P.
  • Annexes : 130 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012573
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.