Pouvoir colonisateur de xanthomonas albilineans et resistance de la canne a sucre a l'echaudure des feuilles

par IBRAHIM MOHAMED

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M. DRON.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La colonisation du systeme vasculaire de la tige est une etape majeure et un facteur cle au cours des interactions entre la canne a sucre et x. Albilineans. Le pouvoir colonisateur de la bacterie varie en fonction des souches de l'agent pathogene et de la plante hote. Lors d'une interaction compatible, x. Albilineans colonise toute la tige et provoque le developpement de symptomes ; la gravite des symptomes est correlee a l'intensite de colonisation de l'apex de la tige. En revanche, les symptomes d'echaudure des feuilles ne sont pas exprimes lors d'une interaction incompatible. Dans ce cas, x. Albilineans colonise neanmoins le bas de la tige et le niveau de colonisation varie aussi selon les varietes de la plante hote. Les souches de x. Albilineans peuvent etre reparties dans differents groupes de pathogenie en fonction de leur capacite a coloniser la plante hote et la gravite des symptomes provoques. Aucune correlation n'a ete mise en evidence entre la variabilite serologique ou moleculaire de la bacterie et la variabilite de son pouvoir pathogene. Des interactions differentielles ont ete mises en evidence entre des souches de x. Albilineans et des varietes de canne a sucre ou de cannes sauvages, ce qui permet d'envisager l'existence de races de l'agent pathogene. La limitation de la progression de x. Albilineans dans la plante hote est une caracteristique majeure de la resistance a l'echaudure des feuilles. Ce phenomene s'exprime lorsque la canne a sucre est cultivee en serre mais nettement moins lorsque la croissance de l'hote se deroule en conditions in vitro. Au-moins deux mecanismes de resistance a la colonisation semblent jouer un role important: resistance a la colonisation de l'apex, qui est associee a l'absence de symptomes, et resistance a la colonisation de la partie inferieure de la tige. Ces deux mecanismes devraient etre pris en compte pour ameliorer de facon significative l'efficacite du criblage varietal pour la resistance a l'echaudure des feuilles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 151 P.
  • Annexes : 159 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012530
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.