Etude synthetique de derives isoxazolo3,4-epyrimido1,2-a1,3diazocine ou 1,3diazepine. Potentiellement inhibiteurs de la transcriptase inverse du vih 1

par CAROLINE PEREZ

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de D.-S. GRIERSON.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Au cours de ce travail, nous avons developpe une strategie de synthese de nouveaux systemes heterocycliques potentiellement anti vih qui utilise une reaction de cycloaddition 2+3 pour former des pyrimidinones reliees a des isoxazoles substitues en 3 par des groupements carboxyliques. L'amidification d'esters en position 3 du noyau isoxazoles nous a permis de realiser une cyclisation sur le noyau pyrimidinone conduisant a des lactames tricycliques diazocine ou diazepine. La reduction de ces esters a conduit a l'etude de la preparation d'homologues reduits de ces lactames. Cependant, ces composes se sont averes peu stables et tres sensibles aux attaques nucleophiles. Toutefois, au cours de cette etude, le noyau isoxazole des intermediaires acycliques a fait preuve de ses potentialites du point de vue synthetique. En effet, une decarboxylation a conduit a une ouverture d'isoxazole permettant d'obtenir des derives pyrrolo1,2-apyrimidine, ou dans des conditions basiques, selon un second mecanisme, aux systemes pyrimidino1,3azepine accoles a une partie succinimide. De plus, la quaternisation de l'azote de l'isoxazole a entraine de nouveau a une ouverture pour donner des lactones a cinq chainons. Ces resultats ainsi que notre experience dans les reactions de cycloaddition 2+3 nous ont amene a developper un synthon a cinq carbones equivalent a un cyano dialdehyde. Son utilisation a ete illustre pour construire un systeme indolo2,3-aquinolizine en quatre etapes, a partir de la tryptamine. Pour cela, nous avons mis en application la reaction d'ouverture d'isoxazole par decarboxylation permettant d'introduire la partie quinolizine de ce systeme. Tous les produits testes sont malheureusement depourvus d'activite anti vih


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 234 P.
  • Annexes : 339 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012459
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.