La fluorescence vibronique de l'ytterbium : nouvelle spectroscopie pour l'etude de sites metalliques de proteines

par CECILE ROSELLI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de I. MORGENSTERN.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La technique des bandes vibroniques de l'ytterbium est basee sur la fluorescence de l'ytterbium yb#3#+. Apres excitation de l'ytterbium, une bande principale de fluorescence est obtenue vers 10250 cm#-#1 (974 nm), ainsi que des bandes de plus faible intensite appelees bandes vibroniques. Cette technique permet d'obtenir le spectre vibrationnel uniquement de la sphere de coordination de l'ytterbium, sur une gamme d'energie de 0 a 4000 cm#-#1. L'etude de complexes chimiques d'ytterbium et de proteines modeles dont le metal natif est substitue par l'ytterbium, a montre qu'il est possible d'identifier de nombreux types de ligands (aspartique ou glutamique, tyrosine, histidine). La technique des bandes vibroniques a de plus, ete renforcee par l'application d'une methode de correlation a deux dimensions. Cette methode fournit des spectres a deux dimensions, ce qui permet de differencier les bandes vibroniques de plusieurs sites d'ytterbium presents dans un meme echantillon. Pour la transferrine, les deux sites, contenant normalement deux atomes de fer, sont trouves spectroscopiquement differents lorsque l'ytterbium substitue le fer, cette difference etant identifiee comme une difference electrostatique. L'application de cette technique a ensuite permit de determiner les ligands d'un site de calcium dans la bacteriorhodopsine, apres substitution par l'ytterbium. Ces ligands revelent que le site identifie est a l'interface proteine-membrane, puisqu'un ligand phospholipide a ete identifie, ainsi que des groupements proteiques. La technique des bandes vibroniques apparait ici comme un moyen tout a fait adapte a la determination des structures vibrationnelles de sites metalliques de proteines. Cette spectroscopie vibrationnelle est tout aussi puissante que des techniques telles que l'infra-rouge et le raman, puisqu'elle permet de viser un site particulier et d'obtenir sa structure vibrationnelle avec precision. De plus, son application peut se restreint pas a l'etude de proteines, mais peut se faire sur tout autre type d'echantillons organiques ou inorganiques, contenant au moins un atome d'ytterbium


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 176 P.
  • Annexes : 232 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012415
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.