Le role des interactions electrostatiques et des liaisons hydrogene de type n-cap dans la stabilite et le processus de repliement de la phosphoglycerate kinase de levure

par MARDJAN AMDJADI-NEZAMZADEH

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. YON-KAHN.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'une des hypotheses couramment emise est que la formation des structures locales correspondrait aux evenements precoces du processus de repliement. Dans cette hypothese, nous avons tente de perturber des interactions entre elements sequentiellement proches et d'observer l'etendue de ces perturbations sur la structure et la cinetique du repliement. Pour ce faire, nous avons substitue soit des chaines laterales impliquees dans des interactions electrostatiques intrahelices, soit des chaines laterales contractant des liaisons hydrogene avec la chaine principale d'extremite n-terminale (n-cap) d'helice. Les substitutions conduisent a supprimer ces interactions a courte distance chez la phosphoglycerate kinase de levure. Les residus cibles ou l'interaction dans laquelle ils interviennent sont souvent conserves durant l'evolution. De plus, ces mutations sont reparties sur l'ensemble des deux domaines de cette proteine monomerique. Les etudes experimentales demontrent qu'alors que l'elimination d'interactions electrostatiques intrahelices n'entraine aucune perturbation significative ni dans la stabilite ni dans les etapes precoses du repliement, les mutations ponctuelles d'une seule liaison hydrogene n-cap font diminuer considerablement la stabilite. Bien que la perturbation soit tres locale, cette destabilisation est transmise a l'autre domaine. Contrairement a notre hypothese de travail, il semblerait d'apres les etudes cinetiques, que les liaisons hydrogene n-cap soient formees pendant les dernieres etapes lentes du repliement


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 134 P.
  • Annexes : 198 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012372
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.