Caracterisation des eaux souterraines dans la region de l'oued mawr et origine de la salinite dans la plaine du tihama au yemen

par YUSUF AL-MOOJI

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de G.-M. ZUPPI.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Quatre types d'eaux souterraines sont presents dans le systeme aquifere superficiel: des eaux bicarbonatees, des eaux sulfatees, des eaux chlorurees (thermales ou non) et des eaux mixtes dont la composition n'est dominee par aucun anion en particulier. Les eaux douces bicarbonatees (teneur totale en ions dissous, tdi = 25,8 a 50,6 meq 1#-#1) se trouvent dans les puits superficiels implantes au long du lit de l'oued. Les eaux sulfatees sont saumatres (tdi = 76,9 a 148,9 meq 1#-#1), en raison de leur proximite aux affleurements des evaporites miocenes. Les eaux chlorurees saumatres a salees (tdi jusqu'a 966 meq 1#-#1), thermales ou non, sont plus repandues. Leur composition resulte d'une dissolution d'evaporites et d'une remontee des eaux thermales profondes dans l'aquifere alluvial superficiel. En majorite, les puits de la region contiennent des eaux mixtes, douces a saumatres (50 <tdi < 100 meq 1#-#1) qui proviennent d'un melange entre les eaux thermales et les eaux douces infiltrees dans le lit de l'oued, comme en temoignent les compositions chimiques et isotopiques, ainsi que les temperatures. La composition isotopique des echantillons de precipitations ( #1#8o: -2,30 a +0,77 ; #2h: -7,90 a +19,50), se regroupent autour de la droite des eaux meteoriques locales etablie pour addis (#2h = 7,3 #1#8o + 11,4), mais quelques echantillons montrent les effets d'une forte evaporation ; d'autres presentent des exces en deuterium voisins de 15, qui pourraient refleter des apports de vapeur condensante de type mediterraneen dans la region. La composition isotopique de la majorite des eaux non-thermales douces a saumatres est comparable a celle des precipitations et des eaux de surface. Les eaux des sources chaudes et les eaux associees aux evaporites miocenes sont significativement appauvries en isotopes lourds par rapport aux eaux non-thermales du tihama ou a celle de la region des plateaux, et ne contiennent pas de tritium. La composition isotopique du sulfate dissous dans l'eau thermale indique qu'il provient du gres permien. La modelisation de l'evolution geochimique des eaux souterraines du tihama a ete realisee en utilisant netpath. Les resultats de la modelisation confirment les interpretations presentees auparavant sur la base des analyses chimiques et isotopiques. L'application des geothermometres chimiques et isotopiques aux differentes sources suggere des temperatures de reservoirs d'environ 150 a 200c


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 278 P.
  • Annexes : 191 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012301
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.