Etudes structurales des composes supraconducteurs de type n : r#2#-#xce#xcuo#4 (r=gd, eu, sm, nd, pr) ; influences des traitements chimiques sur les proprietes physiques

par PASCAL VIGOUREUX

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de A. REVCOLEVSCHI.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these etudie les proprietes structurales de la famille r#2#-#xce#xcuo#4 (r=gd, eu, sm, nd, pr) pour donner une interpretation coherente des relations entre les proprietes structurales et les proprietes physiques des composes de cette famille. En utilisant la diffraction de neutrons, de rayons x et du rayonnement synchrotron, il est montre que les composes ou r = gd, eu presentent une rotation rigide des carres cuo#4 autour de l'axe c et une transition structurale vers la phase non deformee. Le dopage au cerium augmente cette deformation dont l'origine est un desaccord entre les longueurs des liaisons r-o et cu-o. En revanche, les autres cuprates ne presentent pas cette distorsion quelle que soit la temperature. L'evolution de tc en fonction de la longueur de la liaison cu-o indique que la deformation structurale diminue t#c a partir d'une certaine amplitude de rotation. Il est necessaire d'introduire davantage de cerium pour obtenir la t#c maximale et le domaine de composition en cerium dans lequel la supraconductivite apparait est plus etroit lorsque la longueur de la liaison cu-o diminue. Nous expliquons ces resultats par le transfert de charges des plans cuo#2 vers le site de la terre rare. L'etude structurale comparee des composes nd#2cuo#4 oxyde et reduit permet de conclure le depart des atomes d'oxygene des plans cuo#2 et la variation reversible de l'extinction due aux lacunes. Apres un traitement de reoxydation les sites des atomes d'oxygene redeviennent totalement occupes. Dans les composes dopes (x 15(2), la diffraction ne permet pas de rendre le depart d'oxygene significatif mais montre une variation inverse et reversible de l'extinction. Cet effet est explique par le fait que le traitement de reduction retire des atomes d'oxygene interstitiels qui empechent l'apparition de la supraconductivite

  • Titre traduit

    Structural studies of the n type superconducting compounds: r#2#-#xce#xcuo#4 (r=gd, eu, sm, nd, pr) ; influence of chemical treatments on the physical properties


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 240 P.
  • Annexes : 499 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012283
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.