Etude de l'anthracnose du pois chiche due a ascochyta rabiei (pass. ) lab. : polymorphisme des populations et diagnostic immunoenzymatique

par AHMED ELBIARI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M. DRON.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'anthracnose due a ascochyta rabiei est la maladie foliaire majeure du pois chiche. Deux objectifs sont poursuivis dans ce travail: d'une part, l'etude de la variabilite de l'agent pathogene au sein d'une collection d'isolats d'origine geographique tres variee, aux niveaux morphologique, culturale, pathologique, moleculaire, isoenzymatique et serologique et d'autre part, la mise au point d'un test de diagnostic immunoenzymatique du champignon dans les semences de pois chiche. La grande variabilite morphologique est confirmee chez a. Rabiei. L'etude du comportement pathologique d'a. Rabiei sur une gamme de six cultivars differentiels de pois chiche met en evidence une importante variation du pouvoir pathogene entre les 48 isolats testes. Ces isolats se repartissent selon un spectre continu en fonction de leur pouvoir pathogene ; cependant trois principaux groupes d'isolats sont distingues. La technique rapd et la revelation des systemes enzymatiques (est, skd, sod) montrent une variabilite genetique chez a. Rabiei. Cependant, un polymorphisme plus important est obtenu avec la deuxieme approche (14 phenotypes) qu'avec la premiere (5 phenotypes). D'autre part, une grande similitude est observee entre les isolats de differentes origines geographiques. Neanmoins, l'analyse isoenzymatique permet de reveler l'existence de differentiation genetique au sein de certaines sous-populations etudiees. La methode elisa, developpee dans ce travail, utilise un serum polyclonal dirige contre les extraits myceliens solubles d'a. Rabiei. La specificite de ce serum vis-a-vis d'a. Rabiei est obtenue par une methode d'epuisement contre les antigenes myceliens de champignons isoles du pois chiche. Cette methode permet de detecter a. Rabiei dans les semences de pois chiche, avec un seuil de detection de 30 ng de proteines par ml d'extrait de semences. Une bonne correlation est observee entre la detection par elisa et par isolement sur milieu gelose. La methode das-elisa est assez sensible et permet de detecter une graine infectee melangee a 29 graines saines


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 154 P.
  • Annexes : 285 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012282
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.