Interactions des cellules lak (lymphokine activated killers) avec des nodules tumoraux maintenus en culture organotypique : proliferation et mort cellulaire

par MYRIAM GHARIB

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de R. BEAUPAIN.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les cellules lak (lymphokine activated killers), activees par l'interleukine-2 (il-2), ont un effet antitumoral marque dans les therapies de melanome et de cancers de rein. Afin d'etudier les interactions entre ces lymphocytes actives et les cellules tumorales, les cellules lak ont ete cocultivees en presence de 3 categories de nodules maintenus en culture organotypique: nodules a deux stades differents de la malignite de la tumeur de sein (nodules de mastose (npm14t) et nodules issus de tumeur metastasee (mcf-7)), nodules d'un adenocarcinome alveolaire de poumon a549 et nodules a deux stades differents de la malignite de melanome (nodules issus d'une tumeur primitive (wm115) et nodules issus d'une metastase du meme patient portant cette tumeur (wm266)). Les cellules lak sont capables d'adherer aux differents types de nodules et penetrent activement dans chacun d'entre eux. Les cellules lak sont aussi capables d'etablir des contacts de cellule a cellule avec des zones d'accolements de longueur variable, selon le type de nodules: elles sont capables de provoquer la mort des cellules neoplasiques par necrose et apoptose. Apres 6 jours de coculture, les nodules de tumeur metastasee de sein mcf-7, du poumon a549 et de metastase de melanome wm266, sont completement detruits alors que ceux de la mastose npm14t et de la tumeur primitive de melanome wm115, presentent une diminution remarquable de leur proliferation mais restent separables des cellules lak. Un anticorps anti-tnf ajoute aux cocultures de sein et de poumon, a permis de mettre en evidence le role du tnf dans le mode d'action des cellules lak. Le tnf participe a 25% au mecanisme cytotoxique des cellules lak dans les nodules mcf-7 et a 45% dans les nodules a549 mais ne semble pas jouer un role pour les nodules npm14t. En conclusion, l'infiltration relativement faible des 3 categories de nodules par les cellules lak, conduit a supposer qu'un mecanisme indirect par l'intermediaire des cytokines solubles interviendrait dans le mode d'action des cellules lak plutot qu'un mecanisme direct de contact de cellule a cellule


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 300 P.
  • Annexes : 308 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012200
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.