Culture d'antheres du mais : cartographie genetique et amelioration de la technique in vitro

par VINCENT BEAUMONT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de C. RAQUIN.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'utilisation de la culture d'antheres du mais est limitee par le nombre de genotypes utilisables et par l'etape du doublement du nombre chromosomique. Le but de ce travail etait double: 1) etudier la genetique de ce systeme et cartographier si possible les regions en relation avec l'aptitude a la culture d'antheres 2) ameliorer la technique de culture in vitro et en particulier l'etape de doublement du nombre chromosomique. Des generations f2 issues des croisements de trois lignees pures fr16, h99 et pa91 ont ete evaluees en culture d'antheres et analysees par rflp et rapd. Six regions chromosomiques ont ete identifiees sur les chromosomes 1, 3, 5, 7 et 8. La technique rapd s'est montree moins puissante, du fait de la production de marqueurs dominants apportant une quantite d'information inferieure aux rflp. Les six regions reperees sont toutes proches des mutations vp (viviparous) du mais, connues pour leur role dans la regulation de la phytohormone aba meme en faible concentration (1 m) dans le milieu de culture, aba diminue le rendement en embryons tandis que ga#3 a permis d'augmenter le rendement en culture d'antheres dans certaines conditions. Les mutations vp pourraient representer des genes candidats regulant l'aptitude a la culture d'antheres. Differentes sources d'hydrates de carbone et deux precurseurs de polyamides (phenyl-ethyl amine pea et tyramine) ont aussi ete testes dans le milieu de culture. Pea a aussi montre une augmentation significative du rendement. L'effet de la pronamide sur le taux de doublement du nombre chromosomique a ete etudie avec comme materiel vegetal des cals indifferencies haploides. Un traitement de trois jours dans un milieu de concentration 10 m en pronamide a donne les meilleurs resultats. Le doublement spontane du nombre chromosomique des cellules haploides a pu etre mis en evidence


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 144 P.
  • Annexes : 261 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012160
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.