Etude d'un phenomene de letalite precoce sous controle de genes nucleaires, associe a une deletion site-specifique du genome mitochondrial, chez podospora anserina

par GAEL LECELLIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de L. BELCOUR.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le syndrome de la mort prematuree, observe chez le champignon filamenteux podospora anserina et correspondant a un arret precoce de la croissance, est regi par deux genes nucleaires (as1 et rmp). Le gene as1 code pour une proteine de la petite sous unite du ribosome cytoplasmique: s12, et le gene rmp est inconnu. Il se trouve genetiquement lie a l'haplotype sexuel mat voire confondu avec lui. L'interaction entre les deux alleles as1-4 et rmp- provoque le syndrome alors que l'interaction entre les deux alleles as1-4 et rmp+ conduit au phenomene inverse: une tres grande longevite. La mort prematuree est caracterisee moleculairement par la presence en abondance et systematique d'une molecule extrachromosomique. Cette molecule correspond a une portion du genome mitochondrial sauvage qui aurait subi un remaniement. Ce remaniement correspond a une deletion du tiers du genome dont les bornes sont specifiques. Une premiere tentative de clonage du gene rmp a revele que l'expression de la mort prematuree presente de grandes variations et qu'elle peut se manifester dans les souches as1-4 rmp+. Ces variations d'expression du syndrome ont contrecarre le clonage et necessite une etude complementaire pour determiner les conditions exactes favorisant l'un ou l'autre des deux etats. Les resultats de cette etude complementaire confirment qu'une souche as1-4 peut presenter une tres grande longevite ou une longevite tres courte pour un meme genotype. La determination de la longevite d'une souche as1-4 se produit tres tot au cours du developpement, avant ou au debut de la germination de la spore. Cette determination peut etre differente entre deux souches isogeniques. Elle est neanmoins reversible avec une certaine frequence. Toutefois, la correlation systematique entre l'expression du syndrome et la presence en grande quantite de la molecule specifique a ete confirmee. Toutes les observations qui ont ete effectuees tendent a montrer que l'heterogeneite de l'expression de la mort prematuree est dependante de la machinerie traductionnelle cytoplasmique. A la suite de cette etude physiologique, qui a permis de preciser les conditions favorisant l'extinction ou l'induction du syndrome, une nouvelle tentative de clonage du gene rmp a ete entreprise. Un nouveau marqueur de selection (hygr) a tout d'abord ete teste et a servi comme support pour la creation d'une nouvelle banque cosmidique du genome d'une souche rmp-. Ainsi, ce sont plus de cent quarante kilobases d'adn genomique de la region du type sexuel mat- qui ont ete testes par transformation. Aucune expression de la mort prematuree n'a pu etre revelee parmi les transformants. Le gene rmp doit donc se situer au dela de la region testee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 217 P.
  • Annexes : 216 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012118
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.