Conception et synthese de pseudo-peptides symetriques courts, inhibiteurs potentiels de la protease du virus de l'immunodeficience humaine

par CECILE ABALAIN

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de M. LANGLOIS.

Soutenue en 1995

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le virus de l'immunodeficience humaine (vih) code pour une protease a acides aspartiques indispensable a la maturation de ses proteines fonctionnelles. L'inhibition de cette enzyme permet la production de virus non-infectieux. La structure tridimensionnelle de la protease du vih montre qu'elle est dimerique et presente un axe de symetrie c#2. Cette propriete remarquable de symetrie nous a conduit a concevoir des inhibiteurs symetriques qui ne soient pas des analogues de l'etat de transition de l'hydrolyse. Ces molecules sont composees d'un pont central dicarboxylique ou diamine reliant symetriquement deux courtes sequences peptidiques pour la reconnaissance. Nous avons synthetise des analogues de dipeptide, esters ou amides d'acides amines en introduisant des acides amines non-naturels que nous avons synthetises. Ces sequences ont ete couplees sur les ponts oxaliques, isophtalique, 1,3-phenylene-diamine, iminodiacetique par des methodes de couplage peptidiques classiques. Nous avons synthetise les acides 2,2'-dibenzyl-iminodiacetique ((s,s) et (r,r)), dont nous avons realise des derives. Nous avons tente de transformer ces derniers en analogue de l'etat de transition en remplacant la fonction amine centrale par une hydroxylamine, sans y parvenir. L'activite inhibitrice des molecules synthetisees a ete testee sur une protease recombinante (e. Coli). Quelques composes sont de faibles inhibiteurs. Nous avons tente d'entrevoir une explication de nos resultats par des etudes de modelisation moleculaire. Cette etude montre qu'il semble difficile d'obtenir de puissants inhibiteurs symetriques de la protease du vih ne possedant pas d'elements capables de mimer l'etat de transition


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 179 P.
  • Annexes : 142 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012105
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.