Kant, Comte et Marx, critiques de l'économie politique

par Kyung-Hoe Huh

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Arnaud Berthoud.

Soutenue en 1995

à Paris 10 .


  • Résumé

    Distinguer dans l'histoire de la science économique moderne deux traditions : l'une est de la constitution scientiste ; l’autre de ses démystifications, et reconnaître la suprématie "scientifique" de la seconde sur la première, tel est le propos du présent essai. Celui-ci dans son premier introductif remet en cause les tenants scientistes d'orthodoxie économique et leur réduction de la science économique, d'abord sous la prétention objectiviste à une science de purs objets ou à une science de la soumission, ensuite sous la prétention positiviste à une science apologétique en faveur de l'ordre existant bourgeois, et enfin sous la tentation nihiliste à une science individualiste. Dans les chapitres suivants, il se donne à reconnaître les divers efforts philosophiques de trouver à l'économie politique son statut scientifique véritable en tant que science de l'homme, c'est-à-dire une science de l'objet où l'homme intervient, une science de la valeur, une science du sens. Le deuxième chapitre a choisi et Kant et A. Comte pour leur attribuer les premières critiques de l'économie moderne. Si E. Kant était la première source à laquelle on peut puiser des idées applicables à la critique de l'économie politique, A. Comte prête le premier à sa critique directe.


  • Résumé

    There exist two distinctive traditions on the history of modern economic science: the scientist tradition and its demystification. This essay purposes to attest the "scientific" supremacy of the second over the first. In the first and introductory chapter, this thesis argues against the so-called orthodox economists and their scientist reduction of the economic science, first under the objectivistic pretence of a science of pure objects or to a science of the submission, secondly under the positive pretence to an apologetically science in favor of the existing bourgeois order, and lastly under nilistic pretence to an individualistic science. In the following chapters, the thesis attempts to recognize some diverse philosophical efforts to find the veritable scientific status of the economic science as an human science, that is, a science of the object in which the human being intervenes, a value oriented science, a science in search of the meaning of the human life. The second chapter has chosen E. Kant and A. Comte to be attributable for the premier criticisms of the modern political economy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (382 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.364-376. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T95 PA10-166
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.