Roger Fry, Clive Bell : genèse d'une esthétique post-impressionniste

par Anne-Pascale Bruneau

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Jean-Jacques Lecercle.

Soutenue en 1995

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'œuvre de Roger Fry (1866-1934) et de Clive Bell (1881-1964), critiques qui, au début du siècle, firent connaitre en Grande-Bretagne la peinture française contemporaine. Peintre, critique, et historien de l'art connu pour ses travaux sur la peinture italienne de la renaissance, Roger Fry, lorsqu'il organisa à Londres, fin 1910, une exposition présentant les œuvres de Cézanne. Van Gogh, Gauguin et leurs successeurs jusqu'au fauvisme inclus, introduisit une rupture profonde dans le langage des arts plastiques en Angleterre. La manière dont Fry et Bell entreprirent de défendre ces peintres, qu'ils nommaient "post-impressionnistes", donna naissance à une critique de type formaliste, ainsi qu'a une théorie, développée par Bell dans art, celle de la "forme signifiante. " nous étudions la naissance, autour de l'art moderne, d'une esthétique qui modifia les orientations de l'activité artistique en Grande-Bretagne et la manière d'envisager la tradition. La thèse se compose de deux parties. La première est centrée sur les conditions dans lesquelles l'art moderne s'est impose en Angleterre. Apres l'expression d'éléments biographiques (chap. 1), elle interroge la validité d'une étude de leurs idées sous l'angle de "l'esthétique de Bloomsbury" (chap. 2). Elle retrace ensuite l'histoire des conditions de la production artistique en Angleterre avant l'apparition du post-impressionnisme (chap. 3), avant d'analyser l'impact qu'eu celui-ci sur la vie artistique anglaise (chap. 4). La seconde partie de la thèse est consacrée aux théories esthétiques développées par Fry et Bell. Elle étudie les termes clés sur lesquels elles reposent. Elle s'efforce de mettre en rapport les deux auteurs, d'analyser le lien entre théorie et critique d'art, et de situer leurs références idéologiques. Le premier chapitre fait l'expose des thèses de Bell, le second de celles de Fry, le troisième resitue brièvement la place accordée a l'art par chacun dans un système de valeurs.


  • Résumé

    The thesis studies the works of the art critics Roger Fry (1866-1934) and Clive Bell (1881-1964), who introduced contemporary French painting into Britain at the beginning of the 20th century. Roger fry, himself a painter, was best-known as an art critic and a specialist of Italian renaissance art. The exhibition of works by Cezanne, Van Gogh, Gauguin and their followers, which he organized in London in 1910, made a lasting impact on art and its discourse in England. Fry and Bell's promotion of these artists, whom they labelled "post-impressionnists" marked the beginnings of a formalist type of criticism ; it was the basis for bell's theory of "significant form," formulated in art. The thesis, which is composed of two parts, studies the way in which the new aesthetics, with its grounding in modern art, gave a new direction to artistic activity, also leading to a reappraisal of tradition. Part one analysis the context in which in which modern art succeeded to attain a prominent place in England. While chapter 1 is mainly biographical, chapt. 2 questions the validity of a "Bloomsbury"oriented approach to Fry and Bell. Chapt. 3 is a historical investigation of the conditions for artistic creation that prevailed before the introduction of post-impressionism. Chat. 4 analyses the impact of the new movement on the English artistic scene. Part two of the thesis focuses on the theories developed by Fry and Bell, examining the key terms which they utilize. It attempts to establish the relation in which the two critics stood to each other, to analyze the link between their theoretical stances and their art criticism, and to locate their ideological references. Bell's theories are presented in chapt. 1. Fry's in chapt. 2, while chapt. 3 situates the place of art for each of them within a given set of values.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (627f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.607-627. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T95 PA10-165

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1803
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.