Navigation et échanges commerciaux chez les riverains du bassin supérieur de l'Oubangui : (XIXe et XXe siècles))

par Daniel Zigba

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Éric de Dampierre.

Soutenue en 1995

à Paris 10 .


  • Résumé

    Echanges à longue distance et échanges régionaux constituaient les deux types de circulation de biens du bassin de l’Oubangui (Afrique centrale) entre le XIXe et le XXe siècle. Les riverains du cours supérieur de l’Oubangui avaient divise la rivière en plusieurs segments d'influence économique, au sein desquels les clans dominants monopolisaient le commerce des vivriers et des produits artisanaux. L'introduction progressive du numéraire et l'instauration des marches à partir de la fin du XIXe siècle ont modifié la nature de ces échanges, aboutissant à d'importantes mutations économiques et sociales. La rivière est au centre de toutes les activités. Elle est à la fois une source d'approvisionnement et une route privilégiée des échanges. Objet de convoitise des populations environnantes et terriennes converties a la pêche et aux échanges, elle constitue un important enjeu socio-économique. La gestion de l'espace explique l'inégalité d'accès aux ressources naturelles, les mécanismes d'acquisition des produits échanges, la répartition des bénéfices issus des échanges entre les différents membres des communautés en présence, ainsi que les antagonismes qui caractérisent les relations entretenues entre les uns et les autres. Les rapports des groupes de production a l'environnement et à la rivière conditionnent la fourniture des produits indispensables aux échanges régionaux. Ces rapports avec l'environnement commandent largement les relations sociales. Chaque communauté a vue se développer en son sein divers ensembles charges de la production, notamment de l'organisation de la pêche, des échanges et de la répartition parmi la population des bénéfices issus de ces échanges. Ces derniers ne visent pas ici qu'un but économique. Ils permettent d'entretenir une cohésion sociale interne indispensable à la perpétuation et à la réputation de l'ensemble. Cela démontre d'une étroite imbrication entre l'économique et le social.

  • Titre traduit

    Navigation and commercial exchanges among the river people of the upper Ubangi basin : (19 th and 20 th century)


  • Résumé

    Long distance and regional exchanges constituted the two types of circulation of goods in the Ubangi basin (central Africa) between the nineteenth and the twentieth century. The river people of the upper Ubangi had segmented the river into several zones of economic influence, in which the dominant clans had the monopoly in the food producing and crafts trade. From the end of the nineteenth century, the gradual introduction of money and market has altered the nature of these exchanges and resulted in important economic and social changes. The river is in the center of all activities. It is both the source of supply and the main way for trade. Since the river is an important socio-economic stake, i is the object of desire from the nearby agricultural people who have turned to fishing and trade. The management of space accounts for the unequal access to natural resources, the mechanism of acquirement of goods, the sharing-out of profits as well as the antagonisms in the relationship between the different members of the communities. The relation that the production groups have with the environment has an influence on the supply of products which are essential to regional exchanges. Social relations are greatly influenced by the relations with the environment. Within each community under groups have cropped up ; some in charge of production (especially the organization of fishing), other in charge of exchanges and the sharing-out of profits between the members of the community. Those exchanges are not only economically oriented but they also foster an internal social cohesion, essential to the perpetuation and the reputation of the community at large.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (476 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 404-436

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de Recherches Africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T414
  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.