L'absolu technique : technique et ontologie chez Heidegger

par Jean-Philippe Milet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Courtine.

Soutenue en 1995

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le concept d'"absolu technique" vise à servir de fil conducteur a l'articulation des deux perspectives ouvertes par la pensée de Heidegger sur la technique : la première revient à penser la technique comme la forme de l'assignation à la nature (physis) ; on cherche alors à montrer que c'est par la médiation de la technique que s'accomplit la séparation de l'être et de l'étant, que cette séparation advient comme telle. La seconde revient à penser la technique comme déliaison par rapport à la nature, déterminée à partir de l'interprétation heideggérienne de la physis. Le propos de cette seconde accentuation est d'explorer la possibilité de l'artifice en prenant appui sur les différents champs de la technoscience. L'interrogation directrice porte sur la question de la décision et de l'indécidable. On s'efforce de mettre en lumière le caractère décisoire de la technique (chez Heidegger), en montrant qu'elle accomplit des possibilités pré-tracées dans l'étant, lesquelles correspondent à la présentation du possible comme tel. Dans le contrepoint d'indications données par Heidegger, on s'efforce de dégager un concept alternatif du possible, qui implique, dans l'ordre de l'étant, l'espace ouvert d'un jeu des possibles. C'est dans les champs de la technique que doit se laisser penser le déploie ment de l'indécidabilité du possible.

  • Titre traduit

    Technical absolute


  • Résumé

    The aim of the concept of technical absolute is to lead the connexion of the two views proposed by Heidegger’s thinking: the first view is to think technical as the form of summon to nature (physis); our purpose is then to show that mediation of technical achieves partition between "to be" and "being", and let the partition come as such. The second view is to think technical as unkindness from nature. The aim of this second accentuation is to explore possibility of artifice, by being grounded upon the different fields of "techno-science", and upon art. The leading interrogation bears on the question of decision and undecidable. The endeavor of inquiry is to make light upon the decision as essence of technical, in Heidegger’s thinking, by showing that it achieves possibilities sketched forward in being, which correspond to the manifestation of possible as such. In counterpoint Heidegger’s indications, the inquiry endeavor to outline an alternative concept of possible, which implies, in field of being, the offended space of a possible game ; the display of possible, as undecidable, must be thought through the fields of technical.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (824 f .)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.808-817. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 95 PA10-076
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.