La philosophie de l'histoire de Charles Fourier

par Maria Gabriella Onorati Tricoire

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Georges Labica.

Soutenue en 1995

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le présent ouvrage propose une interprétation exclusivement philosophique de la doctrine de Charles Fourier. Cette doctrine s'appuie axiomatiquement sur une série d'argumentations autour du problème de l'Histoire. Les réflexions fouriennes sur l'Histoire sont développées principalement dans les manuscrits et apparaissent en marge aux œuvres principales. Les trois manuscrits qui traitent de l'Histoire et qui font l'objet d'un commentaire dans cette ouvrage, sont "Les trois nœuds du mouvement" ; "L'égarement de la raison" et "Des lymbes obscures". Dans ces manuscrits, Fourier peint différents tableaux de l'évolution historique de l'humanité, sans arriver pourtant a une synthèse finale de ses réflexions sur l'Histoire. La philosophie fourienne de l'histoire s'appuie sur le principe selon lequel il existe une nature humaine, immuable, congénitale à chaque individu. L'homme est un agrégat de passions qui ont subi une répression idéologique au moment où on a constitué une société fondée sur la raison. En effet, la raison historique, au lieu de favoriser l'épanouissement des passions humaines et la satisfaction des besoins primaires des individus, les a réprimés. Il s'agit donc d'une raison égarée. Fourier pense que la philosophie sociale peut renverser le cursus historique et rétablir l'ordre social naturel des origines et libérer ainsi les passions humaines réprimées. Marx et Engels fondent une philosophie de l'Histoire sur un principe similaire. Ce principe est, en vérité, un paralogisme. L'individu n'a pas une nature immuable, ni même définissable, puisqu'il se conçoit lui-même, selon des paramètres logiques librement choisis.

  • Titre traduit

    Historial philosophy of Charles Fourier


  • Résumé

    This present work proposes only a philosophical interpretation of Charles Fourier’s doctrine. This doctrine leans on a series of axiomatic argumentation around the problem of History. Fourier's reflections about History are developed especially in the manuscripts and appear in the margin of principal works. The three manuscripts which deal with the History and which are subject of remark of this work are "The three knots of the movement”; “Abstraction (distraction) of the reason” and “The dark limbs”. In these manuscripts Fourier portrays different pictures of historical evolution of humanity without reaching a final synthesis of his reflections about History. Fourier's philosophy of History leans on the principle according to the existence of unchanging human nature, congenital to every individual. Human being is an aggregate of passions which have suffered an ideological repression when a society founded on the reason has been formed. Indeed, his historical reason, instead of furthering blooming of human passions and the satisfaction of primary needs of modividuals, has reprimed them. So it is question of a lost reason, Fourier thinks that the social philosophy can overturn the cursus of History and reestablish the original natural social order and free repressed human passions. Marx and Engels found their philosophy of the History on a similar principle. This principle is, indeed, a paralogisme. The individual has not got an immutable nature, or even definable, since he imagines himself in accordance with some logical freely parameters chosen.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (421 f .)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.406-421. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 95 PA10-031
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.