L'individu autonome créateur du social pour une application de l'individualisme positif

par Corinne Vadrot

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Georges Labica.

Soutenue en 1995

à Paris 10 .


  • Résumé

    La thèse est un plaidoyer théorique en faveur de l'"individualisme positif", qui va à l'encontre des lectures "négatives" de l'individualisme contemporain. La présente lecture de l'individualisme contemporain fait ressortir le potentiel d'autonomie et de responsabilité qu'il recèle. Cette démarche s'énonce en deux temps : la première partie de la thèse est consacrée a fonder philosophiquement le concept d'"individualisme positif" au travers d'une double analyse du processus de constitution de "ie au sein du nous" et du processus historique d'autonomisation de la société humaine. C'est à partir de ce double processus que se dégage la figure d'un individu autonome et responsable, garant de son propre destin et créateur de l'ordre social. La seconde partie examine les applications de l'"individualisme positif" dans les domaines de l'économie et de la politique. Des convergences existent entre les avancées de la théorie économique actuelle et la notion d'"individualisme positif". Sur le plan politique, la thèse s'applique à répondre au déficit démocratique actuel et à la crise de la médiation par l'énoncé d'une nouvelle citoyenneté, plus active, fondée sur la perception de l'autonomie et de la responsabilité individuelles. Les incertitudes de la démocratie contemporaine, et en particulier de la représentation, sont analysées à la lumière de l'aspiration à la souveraineté individuelle. En ce sens, le concept d'"individualisme positif" permet une lecture optimiste de la société présente (élargie aux champs économique et politique) en vue d'une projection dans des lendemains plus "enchantes".

  • Titre traduit

    Self-reliance individual maker of the social orden for an application of the "positive individualism"


  • Résumé

    This thesis is a theoric pleads for "positive individualism" which goes against the "negative" point of view of contemporary individualism. This argument upon contemporary individualism emphasize the potentialities of self-government and responsibility which lie hidden within. This approach express itself in a logical way in two parts: the first part of the thesis is devoted to ground philosophically the "positive individualism" concept owing to a both analysis of the settling of the "self-process in the collectivity" and of the historical process of self0reliance of the human society. From this twofold process, we can describe a self-reliance and answerable figure before his own destiny and a maker of the social order. The second part investigates the applications of "positive individualism" in the economic and politic fields. Convergences exist between the advanced ideas in recent economic field and the notion of "positive individualism". On the politic scope, this thesis try to answer to the democracy shortage of our days and to the mediators crisis, by the description of a new citizenship, more active based on an lighter sense of self-reliance and individual responsibility. The uncertainty of the actual democracy and particularly of the representativeness are parse by yearning for individual judgment. On account to this concept of "positive individualism", we can give an optimistic glance of the nowadays society (enlarged to economic and politic).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (483 f .)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.464-482. Annexe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 95 PA10-026
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.