Penser la liberté à partir d'un dialogue entre Bergson et Maritain

par Jacques Bardou

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Gouhier.

Soutenue en 1995

à Paris 10 .


  • Résumé

    Nous commencons par trois chapitres consistant a mettre en regard les biographies de nos deux auteurs. Quatre longs chapitres constituent ensuite le dialogue proprement dit. Nous nous demandons d'abord (chapitre iv) si, comme semble le soutenir bergson, un libre arbitre est indemontrable si cette supposee impossibilite d'analyser la liberte est une manifestation de la possibilite de la liberte. Nous nous demandons ensuite (chapitre v) comment le determinisme (physique ou psychique) constitutif de chaque etre humain peut donner lieu a une responsabilite. Notre chapitre vi aborde, par voie d'approfondissement des chapitres precedents, la question de savoir dans quelle mesure on peut penser une liberte divine comme reponse a la question "pourquoi y a-t-il quelque chose plutot que rien?", question en laquelle bergson croit voir l'enonce d'un faux probleme. Par voie de consequence, notre chapitre vii se demande dans quelle mesur e la philosophie peut avoir a tenir compte d'une eventuelle rencontre entre une telle liberte divine creatrice et la liberte humaine. Autrement dit, il s'agit de savoir dans quelle mesure il convient de donner raison a bergson soutenant que ce chercheur de verite ultime qu'est par definition le philosophe a logiquement a chercher a puiser dans une eventuelle "experience mystique", celle d'autrui ou la sienne. Nous sommes ainsi conduit a mettre en question le sens restrictif que kant donne au verbe "penser" et a situer nos deux auteurs par contraste avec certains aspects de la pensee de descartes, spinoza, leibniz, freud, heidegger, sartre.

  • Titre traduit

    To think freedom by a dialogue between Bergson and Maritain


  • Résumé

    We begin (chapteriv) with three short chapters comparing biographies of both authors. Then, four long chapters constitue the dialogue itself. Firstly we ask wether, as bergson writes, the existence of a free will is improveable and if this supposed inability to analyse freedom is a manifestation of the possibility of freedom. We then ask (chapter v) how the constituent determinism (physical or psychic) of each human being can lead to responsability. By tackling the preceeding chapter in more depth, chapter vi confronts the question of knowing how far one can think of a divine freedom. As the reply to the question "why is there something rather than nothing?", a question in which bergson believes he sees the expression of a non-issue. Consequently, our chapter vii asks how for philosophy can take into account an eventual encounter between such divine creator freedom and human freedom. We are thus lead to question the restrictive meaning th at kant gives to the verb" to think" and to place our two authors in contrast to certain aspects of the thoughts of descartes, spinoza, leibniz, freud, heidegger, sartre.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (472 f .)
  • Notes : Thèse non corrigée
  • Annexes : Bibliogr. p.409-455

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 95 PA10-024
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.