L'investissement direct étranger et son impact sur une économie en développement d'accueil : le cas de la Tunisie (1972-1994)

par Aïda Robbana

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Marc Siroën.

Soutenue en 1995

à Paris 9 .


  • Résumé

    Depuis 1972, la Tunisie a mis en place plusieurs lois incitatives à l'investissement étranger. Sous forme de codes, les avantages accordés prenaient la forme d'exonérations fiscales, de mise en place d'infrastructures par l'Etat et de recrutements de cadres étrangers sans formalités. Dans un premier temps, l'impératif besoin de la Tunisie d'employer une population importante a commandé ces avantages. Dans un second temps, la sous-traitance a pris forme, grâce aux donneurs d'ordre étrangers, européens pour la plupart. Une recherche de gains en devises, d'intégration d'éléments structurants à la valeur ajoutée locale, et des transferts technologiques ont constitué la troisième étape de la recherche d'investissements directs étrangers-. I. D. E. En Tunisie. A travers cette thèse, un état des lieux de la théorie des évolutions et des effets des I. D. E. Sur un pays en développement hôte sera présente ; la Tunisie de 1792 à 1994, date du dernier code d'investissement, servira de cadre pratique à l'impact des I. D. E, illustré par trois secteurs importants : le textile, les industries chimiques et les industries mécaniques électriques.

  • Titre traduit

    Foreign direct investment and its effects on a host and under - developed country : the case of Tunisia : 1972-1994


  • Résumé

    Since 1972. Tunisia has generated several laws about foreign direct investments - FDI. The aim was to develop the economy by creating employment. The advantages consisted in recruiting Tunisian employees, building industries to the foreign investors and giving fiscal exonerations. This incentive allowed the Tunisian industry to develop by sustaining manicuring investments. The textile and the mechanical sector were the two beneficiaries. Some induced effects, such as the national value added, the technological transfer and the foreign currency's gains are the objectives that the Tunisian government wants to reach. This thesis deals with the theoretical effects of foreign direct investments on a host and under develop country; Tunisia’s country case is and empirical model, analyzed from 1972 to 1994. When the last incentive code was promulgated; the textile, the chemical industry and the mechanical industry are the three sectors which are given to illustrate the effects of FDI on Tunisia.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Thèse non reproduite

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.