Evaluations cliniques de deux approches de traitement des défauts osseux parodontaux : biomatériaux et membrane

par Francis Mora

Thèse de doctorat en Chirurgie dentaire

Sous la direction de Jean-Pierre Ouhayoun.

Soutenue en 2015

à Paris 7 .


  • Résumé

    Deux approches de traitement des défauts intraosseux parodontaux, différentes dans leurs principes biologiques, mais visant toutes deux à la réparation/régénération paro-dontale sont souvent opposées dans la littérature. La première consiste à privilégier la régénération osseuse, sans obligatoirement chercher à restituer l'attache épithélio-corgonctive : il s'agit de l'utilisation des greffes osseuses et des biomatériaux substituts de greffes osseuses. La seconde, consiste à solliciter les cellules desmodontales, multi-potentes, capables de régénérer cement, desmodonte et tissu osseux. II nous a donc paru intéressant, dans le cadre d'un projet de recherche clinique, de tester les deux hypothèses, en évaluant les résultats obtenus, à l'aide de paramètres cliniques, à un an post-opératoire. Une première étude a consisté à combler des défauts intraosseux à l'aide de deux substituts alloplastiques de greffes osseuses, et à évaluer les résultats obtenus, sur un an, après réexploration chirurgicale. Les deux biomatériaux, carbonate de calcium et hydroxyapatite poreuse, bien que différents chimiquement, et dans leur comportement biologique, ont permis d'obtenir des résultats très proches, avec des comblements osseux de plus de 50% dans 70 à 80% des cas, alors que les sites témoins simplement débridés ne permettaient d'atteindre les 50% de comblement que dans 10% des cas. Le second volet de cette thèse a consisté à tester la réponse des tissus parodontaux dans une 2e étude contrôlée cliniquement, lorsque des membranes ePTFE sont interposées sur des lésions intraosseuses sévères au niveau des dents postérieures : la régénération osseuse, si elle n'est pas totale, s'avère prévisible même en présence de défauts où 2 parois osseuses subsistent. Les deux approches thérapeutiques, substituts alloplastiques de greffes osseuses ou membrane, s'avèrent donc être également fiables cliniquement et leurs indications respectives devraient être définies en fonction du cas clinique, et des préférences individuelles du clinicien, car la supériorité d'une approche par rapport à une autre n'apparaît pas clairement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (135 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 115-135

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris Diderot - Paris 7 (Paris). Service commun de la documentation. Odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AFM 1127
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.