Etude comparée des cellules gliales de la lignée astrocytaire, dans la série des vertébrés : Approche immunocytochimique

par Marguerite Wasowicz

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Jacques Reperant.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .


  • Résumé

    Ce travail souligne en premier lieu combien le choix des paramètres techniques est décisif, pour révéler, par la méthode immunocytochimique, la présence de la GFAP cette protéine hautement spécifique des cellules astrogliales matures. Nous avons, en effet, montre que bien maitrisée, cette méthode constituait l'outil idéal pour identifier correctement les différentes catégories cellulaires de la lignée astrogliale (glie radiaire, periventriculaire et déplacée, astrocytes, cellules de Muller) ainsi que leur type d'arrangement et leur mode d'organisation spatiale. Sa mise en œuvre nous a également permis de découvrir, pour la première fois, la présence de GFAP dans la glie radiaire des cyclostomes et l'existence d'astrocytes de surface chez deux espèces (souris et roussette). De plus, elle nous a fourni le moyen d'élargir très sensiblement nos connaissances sur l'architecture tridimensionnelle de la glie radiaire. En accord avec d'autres données, nous avons, par ailleurs, confirme la présence de la GFAP dans des cellules horizontales matures, éléments rétiniens, considérés généralement comme de nature neuronale. Si nous avons confirmé, par cette méthode, la prédominance de la glie radiaire chez les vertèbres inférieurs, nous avons aussi montre, chez certains d'entre eux (considérés comme primitifs sélaciens), la présence d'astrocytes typiques dans le parenchyme cérébral, catégorie cellulaire considérée jusqu'alors comme l'apanage exclusif des mammifères et des oiseaux. Leur présence chez des formes primitives, mais aussi leur absence chez des formes plus évoluées (amphibiens, chéloniens), indiquerait que le processus qui conduit a la transformation de la glie radiaire en astrocytes s'est manifeste très tôt au cours de l'évolution et a plusieurs reprises, dans des lignées très différentes, en s'amplifiant toutefois chez les formes les plus encephalisées (oiseaux, mammifères).

  • Titre traduit

    A comparative immunocytochemical study of glial cells of the astrocyte line in a serie of vertebrates


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Etude comparée des cellules gliales de la lignée astrocytaire dans la série des vertébrés : approche immunocytochimique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (145-[12] f., [76] f. de pl.
  • Annexes : Bibliographie f. 117-145

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Cité - BU des Grands Moulins (Paris). Direction générale déléguée aux bibliothèques et musées. Bibliothèque universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995PA077304
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Etude comparée des cellules gliales de la lignée astrocytaire dans la série des vertébrés : approche immunocytochimique
  • Détails : 2 vol. (145-[12] f., [76] f. de pl.
  • Annexes : Bibliographie f. 117-145
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.