Caracterisation des genes serine-esterase dans les mycoplasmes appartenant au groupe mycoides et interaction des mycoplasmes avec les cellules monocytaires humaines

par GEORGES RAWADI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de DAISY ROULLAND-DUSSOIX.

Soutenue en 1995

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons utilise la technique de pcr a amorce unique pour amplifier et cloner les genes correspondants de serine-esterases dans m. Mycoides subsp. Mycoides lc. Trois genes codant pour des polypeptides possedant les motifs acides amines caracteristiques des sesrine-esterases ont alors ete identifies. Ces genes sont organises en operon. Les polypeptides codes par cet operon sont hautement homologues, (67 a 79%. L'identite de ces genes a ete ensuite confirmee par expression et detection de l'activite serine-esterase dans une souche d'e. Coli porteuse du suppresseur opale. Une technique basee sur l'amplification par pcr a amorces-arbitraires (ou ap-pcr) ont ete developpees pour le typage et l'identification des mycoplasmes du groupe mycoides. L'ap-pcr genere des profils caracteristiques de chacune des six especes ou sous-especes du groupe. Cette technique est potentiellement interessante comme outil pour les etudes epidemiologiques des especes de ce groupe. La seconde partie de cette these presente l'etude des interactions entre les mycoplasmes et les cellules monocytaires. Les resultats obtenus ont permis de mieux comprendre le mecanisme d'activation des ces cellules par les mycoplasmes : i) les mycoplasmes activent les monocytes par des voies specifiques distinctes de celles de lps ou de pma, ii) l'activation des ptk est cruciale pour la transmission du stimulus induit par les mycoplasmes et iii) ce sont les lipoproteines, membranaires, qui sont responsables de l'activation des monocytes. D'autres part, nous avons montre que deux especes de mycoplasmes sont capables d'induire la mort cellulaire programmee ou apoptose des cellules monocytaires immatures. Des proteines membranaires, non-associees aux lipides et de taille comprise entre 18 et 30 kda, sont les responsables de cette activite.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 P.
  • Annexes : 220 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1995
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.